Élimination surprise pour Auger-Aliassime à Roland-Garros

Félix Auger-Aliassime a peiné dans toutes les facettes de son jeu pendant ce match qui a duré deux heures et 32 minutes.
Photo: Christophe Ena Associated Press Félix Auger-Aliassime a peiné dans toutes les facettes de son jeu pendant ce match qui a duré deux heures et 32 minutes.

La Québécoise Leylah Annie Fernandez est venue de l’arrière pour vaincre la Polonaise Magda Linette 1-6, 6-2-6-3 lors de son premier match du tableau principal du simple féminin des Internationaux de tennis de France lundi.

La Lavalloise de 18 ans avait remporté les grands honneurs du simple filles l’année dernière sur la terre battue de Roland-Garros avant de passer chez les professionnelles.

Fernandez a ainsi gagné son premier match à un tournoi du Grand Chelem pour une deuxième fois d’affilée. Détentrice du 100e rang au classement mondial, Fernandez avait réussi l’exploit lors des Internationaux des États-Unis, présentés récemment, avant de s’incliner au deuxième tour devant l’Américaine Sofia Kenin.

Fernandez affrontera la Slovène Polona Hercog, 47e joueuse mondiale, au deuxième tour, où elle rejoindra sa compatriote québécoise, Eugenie Bouchard. Bouchard, une invitée des organisateurs, a pris la mesure de la Russe Anna Kalinskaya, dimanche. Elle croisera le fer avec l’Australienne Daria Gavrilova.

Plus tôt en journée, le tournoi de Félix Auger-Aliassime à Roland-Garros a tourné court. Le Québécois s’est incliné 7-5, 6-3 et 6-3 devant le Japonais Yoshihito Nishioka.

Auger-Aliassime a peiné dans toutes les facettes de son jeu pendant ce match qui a duré 2 h 32. Il a commis 58 fautes directes pour seulement 30 coups gagnants. Il a également totalisé six doubles fautes et a maintenu seulement 58 % de points gagnés avec sa première balle de service. La tâche de Nishioka, 50e joueur mondial, a été facilitée par les problèmes de son rival. Il a néanmoins eu le mérite de remporter 6 de ses 13 balles de bris.

« La journée a été difficile pour moi dans tous les domaines, a reconnu Auger-Aliassime. Je le connaissais, je savais qu’il allait être difficile d’en venir à bout, qu’il allait remettre beaucoup de balles en jeu. De toute évidence, les conditions n’étaient pas les meilleures pour moi... Il a bien joué. »

« De plus, j’aurais pu être meilleur en plusieurs occasions pendant le match. Je lui en attribue le mérite et j’en assume la responsabilité parce que j’ai l’impression que, trop souvent, je n’ai tout simplement pas été capable d’élever mon jeu et de jouer à un niveau décent. »

La journée a été difficile pour moi dans tous les domaines

 

Deux semaines après avoir atteint le quatrième tour des Internationaux des États-Unis, Auger-Aliassime espérait faire encore mieux à Roland-Garros. Ses résultats sont toutefois décevants depuis qu’il a regagné l’Europe pour entamer la saison sur terre battue. En quatre matchs jusqu’ici, il a obtenu une seule victoire, s’inclinant au premier tour à Rome, puis au deuxième à Hambourg.

Le Torontois Steven Diez, issu des qualifications, a également subi la défaite à ses débuts au tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. Après avoir gagné la première manche, il a perdu 4-6, 6-3, 6-3, 6-4 contre l’Américain Mackenzie McDonald.

L’Ontarien Denis Shapovalov, neuvième tête de série, et le Britanno- Colombien Vasek Pospisil disputeront leur match de premier tour, mardi.

À voir en vidéo