Bouchard au deuxième tour à Roland-Garros

Eugenie Bouchard a mis 1 heure et 21 minutes pour venir à bout de la Russe Anna Kalinskaya en deux manches.
Martin Bureau Agence France-Presse Eugenie Bouchard a mis 1 heure et 21 minutes pour venir à bout de la Russe Anna Kalinskaya en deux manches.

La Québécoise Eugenie Bouchard a bravé le froid et pris la mesure de la Russe Anna Kalinskaya 6-4, 6-4 au premier tour des Internationaux de tennis de France, dimanche. Quatre mois après son habituelle programmation printanière, Roland-Garros lançait, toit fermé, son édition 2020 exceptionnellement automnale, entre restrictions liées à la COVID-19 et température maussade.

Bouchard, 167e joueuse mondiale, a mis 1 heure et 21 minutes pour venir à bout de Kalinskaya, classée 113e raquette mondiale. Elle affrontera au prochain tour l’Australienne Daria Gavrilova, classée 251e au monde.

La joueuse de Westmount n’a pas été particulièrement efficace au service, mais elle a compensé ce problème en étant très agressive au filet — elle a gagné 10 des 15 points dans cette phase de jeu.

Plus tôt dimanche, la favorite Simona Halep avait gagné 10 jeux consécutifs en route vers une victoire sans appel de 6-4, 6-0 contre Sara Sorribes Tormo au premier tour, prolongeant ainsi sa séquence de victoires à 15.

Elle est classée deuxième au monde, mais est la favorite du tournoi puisque l’Australienne Ashleigh Barty a choisi de s’absenter des Internationaux de France en raison des préoccupations associées à la pandémie de COVID-19.

Halep n’a pas été la seule incommodée par le froid. Victoria Azarenka Azarenka, la 10e tête de série, fulminait en attendant que l’arbitre ordonne l’interruption de son match contre Danka Kovinic en raison de la pluie froide d’automne. Elle n’a toutefois pas perdu sa concentration et, à son retour, elle a aisément battu Kovinic 6-1, 6-2. Elle affrontera au prochain tour Anna Karolina Schmiedlova, qui a vaincu l’Américaine Venus Williams 6-4, 6-4.

De son côté, l’Américaine âgée de 16 ans Coco Gauff a éliminé la neuvième tête de série, Johanna Konta, en deux manches de 6-3 sur le court du stade Suzanne Lenglen en fin de soirée.

Murray évincé

Chez les hommes, Stanislas Wawrinka a facilement vaincu Andy Murray 6-1, 6-3, 6-2 sur la terre battue, en un peu plus d’une heure et demie. Wawrinka a dominé son adversaire au chapitre des coups gagnants 42-10, mais il a commis une faute directe de plus que le Britannique, soit 27 contre 26. Il s’agissait du 21e duel entre les détenteurs de trois titres du Grand Chelem chacun.

De son côté, l’Allemand Alexander Zverev a remporté son premier match depuis qu’il a gaspillé une avance de deux manches à zéro et perdu en bris d’égalité en cinquième manche lors de la finale des Internationaux des États-Unis. Zverev, sixième tête de série à Roland-Garros, a supplanté Dennis Novak 7-5, 6-2, 6-4, dimanche.

Toute la journée de dimanche, Roland-Garros a maintenu son court central recouvert de son tout nouveau toit — onze ailes à la structure en acier, habillées d’une toile claire — pour parer à des conditions météo pluvieuses, venteuses et carrément frisquettes.

Les matchs s’y sont déroulés sous les yeux de quelques dizaines de spectateurs seulement. Rattrapé par la réalité de la COVID-19, le tournoi a en effet vu sa jauge se réduire comme peau de chagrin depuis début septembre, d’abord à 11 500 personnes maximum, puis 5000, et finalement 1000 spectateurs par jour sur l’ensemble du site.

Avec La Presse canadienne et l’Agence France-Presse