Djokovic et Halep sacrés à Rome

Avec sa victoire contre Diego Schwartzman, lundi, le Serbe Novak Djokovic a remporté un cinquième titre à Rome.
Photo: Riccardo Antimiani Pool / AFP Avec sa victoire contre Diego Schwartzman, lundi, le Serbe Novak Djokovic a remporté un cinquième titre à Rome.

La logique a été respectée, lundi, à Rome : les favoris Novak Djokovic et Simona Halep ont respectivement remporté la finale du volet masculin et féminin des Internationaux d’Italie.

Quinze jours après sa disqualification aux Internationaux des États-Unis, Djokovic avait plusieurs raisons de se réjouir. Le Serbe a vaincu Diego Schwartzman 7-5 et 6-3 pour mettre la main sur son cinquième titre au Masters de Rome et il a devancé son idole de jeunesse Pete Sampras au deuxième rang de l’histoire pour le plus grand nombre de semaines au sommet de la hiérarchie mondiale avec 287 — seul Roger Federer a fait mieux, avec 310 semaines en tête. Il a ainsi réaffirmé sa suprématie avant les Internationaux de France dans six jours.

« Je ne pense pas avoir joué mon meilleur tennis tout au long de la semaine, mais je pense que j’ai réussi à être au mieux quand j’en avais le plus besoin, dans les moments décisifs aujourd’hui, hier, et pratiquement à chaque match, a expliqué Djokovic. Cela me satisfait beaucoup et je suis fier d’avoir réussi à passer à la cinquième vitesse quand c’était le plus nécessaire. »

Djokovic a désormais un palmarès de 31-1 cette année — sa seule défaite étant celle contre Pablo Carreño Busta au quatrième tour des Internationaux des États-Unis. Et, évidemment, cette défaite résulte de sa disqualification à New York après avoir atteint accidentellement une juge de lignes au cou en frappant une balle à la suite d’un geste d’humeur.

Lors de la cérémonie de remise des trophées, Djokovic a remercié ses entraîneurs et son personnel.

« Dans les bons et les mauvais moments, vous êtes toujours là pour moi. Merci beaucoup. »

Contre Schwartzman, qui disputait sa première finale d’un tournoi de la série Masters 1000, Djokovic a comblé un déficit de 3-0 à la manche initiale et il a finalement eu raison de l’Argentin à l’usure.

Avec son 36e titre Masters 1000, Djokovic passe devant Rafael Nadal chez les meneurs de tous les temps.

Schwartzman avait éliminé le nonuple champion à Rome Rafael Nadal en quarts de finale, puis il a pris la mesure du Canadien Denis Shapovalov lors d’une demi-finale qui a exigé plus de trois heures de jeu. Aucun joueur n’a vaincu Nadal et Djokovic dans le même tournoi depuis 2016 lorsque Juan Martín del Potro a réalisé l’exploit aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Après avoir reçu des avertissements de l’arbitre de chaise à ses deux matchs précédents — pour avoir brisé une raquette en quarts de finale et pour langage grossier en demi-finale — Djokovic a démontré un meilleur comportement en finale.

Halep « trop forte »

Chez les femmes, la Roumaine Simona Halep a décroché son premier titre à Rome lorsque Karolína Plíšková a abandonné à mi-chemin de la finale en raison d’une blessure. Halep menait 6-0, 2-1 lorsque Plíšková a dû renoncer à poursuivre le match.

Après la première manche remportée par Halep, Plíšková a demandé la présence du soigneur pour des traitements au bas du dos. On a également dû lui mettre un bandage sur sa cuisse gauche pendant le match.

« Je suis déçue de ne pas avoir pu terminer le match, a déclaré Plíšková lors de la cérémonie de remise des trophées. Mais Simo était manifestement trop forte. Je dois toujours être à 100 % pour jouer un bon match contre toi. Félicitations pour toute la semaine. Je pense que tu mérites le titre. »

Avec le coup d’envoi de Roland-Garros dans six jours, Halep a souhaité à Plíšková un prompt rétablissement. Elle a ensuite ajouté en riant : « Nous nous reverrons probablement là-bas en finale. »

Les deux joueuses portaient des couvre-visages lorsqu’on leur a remis leurs trophées.

Halep, qui a perdu les finales à Rome en 2017 et en 2018 face à Elina Svitolina, est invaincue en 10 matchs depuis la relance de la saison.

« En 2013, ici, j’ai commencé à [atteindre] le sommet du tennis mondial, s’est rappelé Halep — maintenant double championne du Grand Chelem —, rappelant son parcours surprise jusqu’en demi-finales cette année-là. Depuis, j’ai commencé à très bien jouer et enfin, après deux finales, j’ai pu remporter ce titre. »

La Roumaine, deuxième tête de série, a maintenant remporté ses 14 derniers matchs depuis le mois de février, lorsqu’elle a gagné le titre à Dubaï. Après une pause de cinq mois en raison de la pandémie de coronavirus, Halep a effectué un retour victorieux à Prague le mois dernier. Elle a ensuite fait l’impasse sur les Internationaux des États-Unis en raison des risques sanitaires.

En raison de la pandémie, seulement 1000 spectateurs ont été admis dans le stade Campo Centrale de 10 500 places.

À voir en vidéo