La confiance acquise devant les Penguins pourrait servir au Canadien

La série Canadien-Flyers, au meilleur de sept rencontres, se mettra en branle mercredi.
Photo: Matt Slocum Associated Press La série Canadien-Flyers, au meilleur de sept rencontres, se mettra en branle mercredi.

Le Canadien est conscient du défi qu’il devra relever devant les Flyers de Philadelphie. Mais la formation montréalaise aborde ce premier tour éliminatoire avec confiance.

La victoire en quatre matchs en ronde de qualification contre les Penguins de Pittsburgh n’est pas étrangère à cette dose de confiance, comme l’ont expliqué Phillip Danault et Dale Weise en vidéoconférence de la bulle torontoise, lundi.

« De gagner le premier match a été immense pour nous, a souligné Danault. Le succès en séries se bâtit avec du rythme. On veut gagner et avoir du plaisir en abordant les matchs un à la fois.

« La constance affichée par notre équipe est ce que j’ai le plus aimé contre Pittsburgh. On s’est donné une vraie chance à chaque rencontre. Il faudra être affamés comme ça à tous les matchs contre les Flyers. »

« Nous étions les négligés contre les Penguins et nous le serons dans chaque série que nous disputerons cette saison, a ajouté Weise quelques minutes plus tard. Personne ne nous favorise, mais nous avons immensément confiance en nos habiletés. »

De gagner le premier match a été immense pour nous. Le succès en séries se bâtit avec du rythme. On veut gagner et avoir du plaisir en abordant les matchs un à la fois.

Les deux attaquants du Tricolore n’ont pas manqué de souligner la profondeur des Flyers d’Alain Vigneault et de Michel Therrien, qui comptent sur quatre bons trios capables de produire en offensive.

Il a été question de la confrontation entre Danault et Sean Couturier, deux des meilleurs centres défensifs du circuit Bettman. Danault a toutefois rappelé que, compte tenu de la formation que le Canadien affrontera, cette série ne reposera pas que sur cette confrontation.

« Mais la façon dont [Claude Julien] a organisé nos trios, ça va nous aider », a noté le Manitobain Dale Weise.

D’ailleurs, considérée comme la faiblesse du club depuis de nombreuses années, la ligne de centre du Canadien est maintenant l’un de ses atouts, a estimé Weise, qui a notamment louangé le travail de Jesperi Kotkaniemi et de Nick Suzuki devant les Penguins.

« Ils ont été très bons pour nous dans la première série et l’expérience acquise leur sera très bénéfique. Nous avons pleine confiance en eux. »

Intensité avantageuse ?

Même s’ils sont largement favoris, personne chez les Flyers n’est tombé dans le piège de prendre le Tricolore à la légère ou de laisser entendre que l’avantage se trouve nettement de leur côté, à commencer par l’entraîneur-chef Vigneault.

« Ils viennent de battre un club qui avait remporté un match de moins que nous cette saison. Ça va être difficile, a-t-il déclaré, très diplomate. C’est un club bien dirigé, avec un très bon gardien et qui mise sur beaucoup de vitesse. »

Plusieurs journalistes ont d’ailleurs questionné les Flyers au sujet de l’intensité des rencontres disputées par le Canadien, dont l’issue de la série contre les Penguins pouvait sembler plus importante que le tournoi à la ronde auquel les Flyers ont participé pour se hisser au premier rang dans l’Est.

« C’est certain que leurs rencontres étaient un peu plus importantes que les nôtres, a admis Kevin Hayes. Mais nous étions classés quatrièmes au début de ce tournoi à la ronde et nous avons grimpé jusqu’au premier rang. Je pense qu’on peut dire que nous avons pris ces rencontres très au sérieux. […] Je ne crois pas que [de trouver leur niveau d’intensité] sera un problème pour notre groupe. »

D’ailleurs, Hayes est convaincu que les Flyers sont encore capables de hausser leur niveau de jeu d’un cran, même s’ils ont dominé le tournoi à la ronde.

« Il y a eu quelques moments au cours de ces trois matchs du tournoi à la ronde où nous avons été embouteillés dans notre zone. Une fois que nous avons pu identifier le problème, nous avons revu notre jeu défensif, a-t-il expliqué. Toute l’équipe a alors su resserrer son jeu et il faut souhaiter que nous allons progresser pour le prochain tour. »

La série Canadien-Flyers, au meilleur de sept rencontres, se mettra en branle mercredi. Le premier match sera disputé à 20 h.

À voir en vidéo