Le plan de relance de la LNH est ratifié

Les camps commenceront le lundi 13 juillet. Les premier matchs seront disputés le 1er août.
Photo: Scott Taetsch Agence France-Presse Les camps commenceront le lundi 13 juillet. Les premier matchs seront disputés le 1er août.

La LNH a franchi une autre étape pour continuer sa campagne interrompue par la pandémie au nord du 49e parallèle cet été. Et elle a aussi acheté la paix avec l’Association des joueurs pour tenter de se remettre des conséquences économiques liées à la COVID-19.

La ligue et l’Association des joueurs (AJLNH) ont annoncé vendredi la ratification du protocole de relance — dont le choix de Toronto et Edmonton comme villes-pôles — ainsi qu’une prolongation de quatre ans de la convention collective.

Le conseil des gouverneurs de la LNH et les membres du syndicat ont donné leur appui aux documents, qui étaient liés ensemble, lors de votes séparés.

Le choix de reprendre le jeu au Canada était logique considérant les récentes éclosions aux États-Unis. « Même si nous avons tous travaillé très fort pour nous occuper des risques liés à la COVID-19, nous savons que la santé et la sécurité sont et demeurent notre priorité, a dit le commissaire de la LNH, Gary Bettman, dans un communiqué. Nous savons que nos partisans ont hâte à notre retour sur la glace. »

Les camps des 24 équipes qui participeront au tournoi de relance s’ébranleront lundi, quatre mois et un jour après la suspension de la saison, le 12 mars dernier. Il s'agira aussi de la date limite pour qu'un joueur déclare son intention de ne pas participer au tournoi de fin de saison sans pénalité.  
 

En fin de soirée vendredi, le défenseur des Flames de Calgary Travis Hamonic est devenu le premier joueur à se désister du tournoi. Les Flames ont indiqué que Hamonic avait cité des raisons familiales pour expliquer sa décision.

À voir en vidéo

Les équipes de l'Association de l'Est se rapporteront à Toronto le 26 juillet, tandis que les équipes de l'Association de l'Ouest iront à Edmonton. Les joueurs seront ensuite confinés dans leur hôtel et à l'aréna – vivant dans une bulle pour éviter les interactions avec le public et limiter les risques d'éclosion de la COVID-19.
 

« Il s'agit d'une excellente nouvelle pour Toronto et nous allons nous assurer d'offrir un grand spectacle pour le hockey, comme nous le faisons toujours, tout en respectant les mesures de santé et sécurité », a dit le maire de Toronto, John Tory.
 

Les finales d'association et la finale de la Coupe Stanley seront présentées à Edmonton.


Chaque équipe pourra amener avec elle 52 personnes, dont un maximum de 31 joueurs.


Convention collective

La prolongation de la convention collective, qui devait arriver à échéance en septembre 2022, était considérée comme un élément clé du plan de relance en raison des enjeux économiques liés à la pandémie. La nouvelle convention arrivera à échéance au terme de la saison 2025-26.
 

Elle ouvre aussi la porte à des négociations avec le Comité international olympique et la Fédération internationale de hockey sur glace pour une participation des joueurs de la LNH aux Jeux olympiques d'hiver de 2022 et 2026. Les joueurs de la LNH n'ont pas participé aux Jeux de 2018, à Pyeongchang, en Corée du Sud, après avoir participé aux cinq éditions précédentes entre 1998 et 2014.
 

Le plafond salarial restera de 81,5 millions $ US en 2020-21 et sera gelé à ce montant jusqu'à ce que les revenus liés au hockey atteignent de nouveau les 4,8 milliards $ – le niveau projeté pour la saison 2019-20 avant la pandémie. Les joueurs ont accepté de différer 10 % de leur salaire de la prochaine saison et les propriétaires devront payer ce montant étalé sur trois saisons à partir de 2022-23.
 

« Cette entente représente un pas important vers l'avant pour les joueurs et les propriétaires, et pour notre sport, lors d'une période difficile et d'incertitude, a dit le directeur de l'AJLNH, Don Fehr. Nous sommes heureux de pouvoir à nouveau offrir du hockey de la LNH à nos partisans. »
 

Les montants placés en fiducie, une source de frustration pour les joueurs qui garantit un partage 50-50 des revenus liés au hockey avec les propriétaires, auront un plafond de 20 % de 2020-21 et baissera d'année en année. Si les équipes doivent toujours recevoir de l'argent à la suite de la saison 2025-26, la convention collective sera prolongée d'une autre saison. 
 

Dans le tournoi à 24 équipes – qui inclut toutes les équipes canadiennes sauf les Sénateurs d'Ottawa –, les quatre meilleures formations de chaque association joueront un tournoi rotation pour déterminer leur tête de série, tandis que les huit autres équipes de chaque association disputeront une série de qualification au meilleur de cinq rencontres.
 

Dans l'Est, les Bruins de Boston, le Lightning de Tampa Bay, les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie joueront pour la première tête de série, tandis que les Blues de St. Louis, l'Avalanche du Colorado, les Golden Knights de Vegas et les Stars de Dallas feront de même dans l'Ouest.
 

Dans la ronde de qualification dans l'Est, les Penguins de Pittsburgh affronteront le Canadien de Montréal, les Hurricanes de la Caroline joueront contre les Rangers de New York, les Islanders de New York croiseront le fer avec les Panthers de la Floride, tandis que les Maple Leafs de Toronto feront face aux Blue Jackets de Columbus. Dans l'Ouest, les Oilers d'Edmonton affronteront les Blackhawks de Chicago, les Predators de Nashville seront opposés aux Coyotes de l'Arizona, les Canucks lutteront contre le Wild du Minnesota et les Flames livreront bataille aux Jets de Winnipeg.
 

Les séries reprendront ensuite leur format normal. La coupe Stanley sera remise à l'équipe championne au plus tard le 4 octobre.
 

La deuxième phase de la loterie de la LNH devrait avoir lieu le 10 août. Les huit équipes éliminées lors de la ronde de qualification auront une chance égale de gagner le premier choix au repêchage, qui est prévu pour les 9 et 10 octobre.

Cas positifs
 

Si le plan est clair, il n'est toujours pas certain qu'il pourra être appliqué à la lettre.
 

Les joueurs ne seront pas isolés pendant les camps, mais devront respecter la distanciation sociale quand ils ne sont pas à l'aréna. Ils seront soumis régulièrement à des tests de dépistage.
 

Parmi les 396 joueurs qui ont subi des tests dans les installations de leur équipe entre le 8 juin et le 6 juillet, 23 ont obtenu un diagnostic positif, soit environ 6 %. La LNH a aussi dit être au courant de 12 autres cas positifs parmi les joueurs qui n'ont pas participé à cette phase optionnelle du plan de relance.
 

C'est sans compter les 10 autres cas annoncés au cours du printemps.
 

La coupe Stanley a été remise à chaque année depuis 1893, sauf en 1919 en raison de la grippe espagnole et en 2005 quand un lock-out a forcé l'annulation de l'ensemble de la saison.
 

Il y a maintenant un plan en place pour tenter de remettre le prestigieux trophée en 2020.