Bobby Ryan se remet d’une dépendance à l’alcool

L'entraîneur D.J. Smith a dit que Bobby Ryan pourrait être de retour avec les Sénateurs dans environ une semaine.
Photo: Paul Sancy La Presse canadienne L'entraîneur D.J. Smith a dit que Bobby Ryan pourrait être de retour avec les Sénateurs dans environ une semaine.

Après avoir réalisé qu’il arrivait à une impasse dans sa bataille contre un problème d’alcool, Bobby Ryan dit que demander de l’aide lui a montré la voie à suivre.

Vendredi, l’ailier droit des Sénateurs a rencontré les médias pour la première fois depuis son entrée dans le programme d’aide conjoint de la LNH/Association des joueurs de la LNH, le 20 novembre.

Ryan a déclaré que le problème de l’alcool était un problème contre lequel il se battait depuis un certain temps et qu’il avait tenté de le gérer seul, avant de se rendre compte qu’il avait besoin d’aide supplémentaire.

« Je faisais les choses de la mauvaise façon, a dit Ryan. Il ne se passait rien pendant 20 jours et ensuite arrivait une très mauvaise journée, et vous ne pouvez aller mieux sans aide. Il y a tellement une stigmatisation à propos du fait de demander de l’aide.»

« Je suppose que vous pourriez appeler cela une attaque de panique, mais c’était plus une prise de conscience que la route que j’empruntais ne menait pas à quelque chose de bien, pas seulement professionnellement, mais personnellement. Je ne voulais pas continuer comme ça.»

« Il y a eu plusieurs matins où je me suis réveillé plein de culpabilité, de honte, me disant que je passerais au travers et ce serait le cas pendant 12 jours, puis je retomberais. Ça ne mène pas à du positif. »

La perspective d’avoir à partager publiquement sa bataille a conduit Ryan à retarder sa recherche d’aide, mais il a finalement réalisé que c’était une nécessité.

« J’ai mis deux semaines à souffrir du fait que ça allait être une affaire médiatique. J’ai passé des mois et des années à essayer d’éviter ça en gérant les choses moi-même, a-t-il mentionné. Je suis arrivé au point où j’ai dit “c’est assez”. Assez de la honte et de la culpabilité et de ne pas être la personne que vous devez être pour votre famille.»

« J’ai redouté ce jour pendant presque trois mois, mais si vous allez prendre le temps de vous guérir, vous allez devoir affronter la musique. »

Ryan a déjà parlé de sa jeunesse difficile. Son père a été inculpé de tentative de meurtre après avoir agressé sa mère, puis il a ignoré sa caution. La famille s’est réconciliée et a vécu en fuite jusqu’à ce que son père soit finalement retrouvé, arrêté et emprisonné après avoir plaidé coupable de voies de fait graves.

Ryan a déclaré que son passé n’était pas un catalyseur de son problème d’alcool, mais qu’il avait joué un rôle.

« J’ai eu beaucoup de problèmes à ce sujet et je pense que, pendant très longtemps, j’ai simplement baissé la tête et je n’ai jamais rien réglé», a-t-il confié.

« Au sens figuré, cochez les cases depuis l’âge de 15 ans. Des vagues de ça m’ont frappé et je l’ai ignoré pendant longtemps, puis les choses ont continué à s’intensifier, depuis trois ans.»

« Ma thérapie va continuer. Ce n’est pas amusant, mais je dois pouvoir laisser mon passé derrière. J’ai commencé à le faire. Je me sens bien et en paix avec beaucoup de ça. C’est un processus qui continue. »

Âgé de 32 ans, Ryan a joué le plus récemment le 16 novembre. Il patine depuis la fin décembre et l’entraîneur D.J. Smith a dit qu’il pourrait être de retour dans la formation dans environ une semaine.

Ryan a dit qu’il se sentait bien physiquement. Il a hâte à ce retour au jeu, qu’il voit un peu comme une réinitialisation pour lui-même, sur la glace et en dehors.

« Les gens ont des réserves quant à où j’en suis dans ma carrière et mon contrat, et je comprends ça, a dit Ryan. Je ne dis pas que je vais jouer comme on peut s’y attendre quand un gars a un salaire de sept millions de dollars. Je veux être ce gars autant que tout le monde, mais c’est une chance pour moi de montrer que je peux encore jouer dans cette ligue et contribuer. »