Fed Cup: la Suisse prend les devants 2-0 face au Canada en qualification

Gabriela Dabrowski, une spécialiste du double, a remplacé à la dernière minute Eugenie Bouchard, qui s’est blessée au poignet à l’entraînement.
Photo: Peter Klaunzer Keystone via Associated Press Gabriela Dabrowski, une spécialiste du double, a remplacé à la dernière minute Eugenie Bouchard, qui s’est blessée au poignet à l’entraînement.

Le Canada est mené 2-0 face à la Suisse à la suite des deux premiers simples dans le cadre de sa rencontre de qualification pour les Finales de la Fed Cup, vendredi, à la Swiss Tennis Arena de Bienne, en Suisse.

En lever de rideau, la Lavalloise Leylah Annie Fernandez s’est d’abord inclinée en deux manches de 7-6 (4), 6-4 face à Jil Teichmann, 68e joueuse mondiale.

Puis, l’Ottavienne Gabriela Dabrowski a subi la loi de Belinda Bencic, 5e joueuse mondiale, 6-1, 6-2 dans l’autre simple.

Dabrowski, une spécialiste du double, a remplacé à la dernière minute Eugenie Bouchard, qui s’est blessée au poignet à l’entraînement.

Deux autres simples et un match de double sont prévus samedi. Le Canada doit donc gagner ses deux duels de simple s’il veut rester dans la course pour une qualification aux Finales de la Fed Cup.

« Nous avons connu une journée difficile, a reconnu la capitaine Heidi El Tabakh. Eugenie n’a malheureusement pas pu jouer. Elle a mal au poignet et nous avons dû prendre une décision de dernière minute. Je pense que Leylah s’est bien battue. Il lui manque encore un peu d’expérience contre les joueuses du top 100, mais elle a tout donné et je suis très fière d’elle. Gaby a affronté une top 5 qui était en feu aujourd’hui. Mais il y a encore demain. »

Fernandez sera opposée à Bencic tandis que Dabrowski, 7e mondiale en double mais 448e en simple, a rendez-vous avec Teichmann.

Résilience

Fernandez, âgée de seulement 17 ans, n’a pas connu un bon départ, perdant les 10 premiers points du match. Elle a toutefois fait preuve d’une belle résilience pour combler l’écart et forcer la tenue d’un jeu décisif, mais n’a pas été en mesure de poursuivre sur sa lancée, perdant la manche au bris d’égalité (4). La deuxième manche a donné lieu à cinq bris de service, dont trois en faveur Teichmann qui l’a emporté 6-4.

« Il n’est jamais facile de perdre, a admis Fernandez. Je voulais gagner, mais c’est une occasion d’apprentissage, une occasion de voir où se situe mon jeu comparativement à une top 100. Cela s’améliore, mais je dois régler certaines petites erreurs. »

Fernandez a d’ailleurs commis 19 fautes directes, mais sa rivale a fait encore moins bien avec 24.

Dans l’autre match, Dabrowski n’a pas eu la partie facile, étant victime de deux bris à la première manche. Puis, Bencic a amorcé la deuxième manche en brisant de nouveau la Canadienne.

« J’étais contente de jouer, a commenté Dabrowski. Je n’ai toutefois disputé que deux matchs de simple cette année, je ne pouvais donc pas donner plus que ce que j’ai fait aujourd’hui. »

L’Ontarienne Bianca Andreescu, sixième joueuse mondiale et championne en titre des Internationaux des États-Unis, n’a pas été sélectionnée pour les simples, car elle effectue son retour à la compétition à la suite d’une blessure au genou. Elle n’a pas disputé un match en compétition depuis qu’elle s’est blessée au genou gauche lors des Finales de la WTA il y a trois mois.

Il est toujours prévu qu’Andreescu dispute le double avec Dabrowski. Si nécessaire, les équipes peuvent procéder à un changement jusqu’à une heure avant le match.

Le gagnant de cette rencontre obtiendra sa place pour la première édition des Finales de la Fed Cup à Budapest, en avril, tandis que le perdant devra participer à une rencontre éliminatoire, également en avril.