Le bronze pour Andre De Grasse au Championnat du monde d'athlétisme

Andre De Grasse
Photo: Associated Press Andre De Grasse

Le Canadien Andre De Grasse a remporté la médaille de bronze à la finale du 100 mètres masculin des Championnats du monde d’athlétisme samedi à Doha, au Qatar.

De Grasse a franchi la distance en 9,90 secondes, seulement un centième de seconde derrière l’Américain Justin Gatlin. Pour le sprinteur de Markham, en Ontario, il s’agit de son meilleur chrono en carrière.

« Je suis reconnaissant de pouvoir me retrouver à nouveau sur le podium, a mentionné De Grasse. C’était un bon signe de réussir un sommet personnel. L’année prochaine en sera une bonne pour moi au 100 mètres. »

La médaille d’or est allée à Christian Coleman, également des États-Unis, qui a réalisé un temps de 9,76, soit trois centièmes de seconde de mieux que son ancien record personnel qu’il avait réalisé en 2018.

Ce triomphe de Coleman, le favori de la discipline à Doha, survient trois semaines après qu’il eut évité une suspension pour avoir raté des tests antidopage.

Aaron Brown, l’autre Canadien en lice en finale, a terminé au huitième et dernier rang avec un chrono de 10,08.

Plus tôt samedi, lors des demi-finales, De Grasse avait terminé au premier rang de la deuxième de trois vagues, en 10,07 secondes, deux centièmes de seconde devant le Jamaïcain Yohan Blake et Gatlin.

En lice lors de la première vague, Brown avait réalisé un chrono de 10,12 en demi-finale, le moins bon parmi les huit éventuels qualifiés, mais suffisant pour terminer deuxième de sa vague et mériter son billet pour la finale.

Coleman avait remporté cette première vague en 9,88 faisant de lui le seul athlète à inscrire un chrono inférieur à dix secondes en demi-finale.

Il s’agissait d’une troisième médaille en carrière pour De Grasse aux Championnats du monde d’athlétisme. Il a rejoint l’élite mondiale après deux saisons perdues en raison de blessures à l’ischio-jambier.

Les problèmes de De Grasse ont commencé aux Championnats du monde de 2017, à Londres, lorsqu’une blessure l’a forcé à se retirer des épreuves de 100 et 200 mètres. Le sprinteur canadien était considéré comme un espoir de médaille à ces deux événements.

Maintenant que Londres est derrière lui, De Grasse peut river les yeux vers les Jeux olympiques de 2020, à Tokyo. Lui et Brown sont des aspirants pour une médaille lors de l’épreuve du 200 mètres.

Dans d’autres épreuves, la Canadienne Crystal Emmanuel s’est qualifiée de justesse pour les demi-finales du 100 mètres féminin, avec un temps de 11,30 secondes, à exactement cinq dixièmes de seconde de la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, qui a dominé les qualifications.

Au 800 mètres, les Canadiens Brandon McBride (1:45,96) et Marco Arop (1:46,12) ont réussi à se qualifier pour les demi-finales, qui seront présentées dimanche. Chez les dames, sur la même distance, Lindsey Butterworth a été éliminée à l’issue des demi-finales après avoir fait stopper le chrono à 2 : 00,74.

Natasha Wodak, de North Vancouver, a terminé 17e au 10 000 mètres chez les dames en vertu d’un temps de 32 : 31,19.

Le Canada a pris le cinquième échelon lors des qualifications du relais quatre fois 400 mètres mixte et il ne s’est pas qualifié pour la finale.

Plus tard en soirée, Evan Dunfee, de Richmond, en Colombie-Britannique, et Mathieu Bilodeau, de Canmore, en Alberta, participeront à l’épreuve de course à pied sur une distance de 50 kilomètres.