Marc Gasol aide l’Espagne à remporter la Coupe du monde de basketball

L’Espagne et l’Argentine sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.
Photo: Mark Schiefelbein Associated Press L’Espagne et l’Argentine sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.

L’Espagne a remporté son deuxième titre mondial de basket en battant l’Argentine 95-75 en finale de la Coupe du monde de la FIBA, dimanche.

Le triomphe fait de Marc Gasol des Raptors un double champion en un an, un rare exploit.

Ricky Rubio a récolté 20 points et Sergio Llull 15 pour l’Espagne, neuvième équipe à rester invaincue lors d’une Coupe du Monde ou du championnat mondial, le nom précédent de l’événement.

Rubio, des Suns de Phoenix, a d’ailleurs été nommé le joueur le plus utile du tournoi.

« Nous n’étions pas les plus talentueux ou les plus gros, a admis Rubio. Mais c’est nous qui avions le plus de coeur. Nous l’avons montré pendant cette finale et pendant tout le tournoi. »

Gasol a fourni 14 points pour les vainqueurs, qui n’ont jamais été en déficit au score, dimanche. Cette couronne s’ajoute à celle reçue en 2006.

« C’est incroyable, a dit Gasol. Je me sens très privilégié d’être dans cette position, de pouvoir jouer à ce sport-là et d’aider ces gars-là à faire partie de l’histoire du basket espagnol. »

Le centre est devenu le deuxième joueur à remporter le titre de la NBA et l’or au championnat mondial la même année. Lamar Odom l’a fait avec les Lakers de Los Angeles et les États-Unis, en 2010.

Gasol est le premier athlète non américain à combiner un championnat de la NBA ou WNBA et une médaille d’or la même année. L’exploit a été réussi 18 fois par un joueur ou une joueuse américaine, en incluant les Olympiques et le championnat mondial.

Lorsque l’Espagne s’est imposée en 2006, c’était Pau Gasol, le frère aîné de Marc, qui était meneur. Marc Gasol remporte la Coupe du monde trois mois après que Toronto a battu Golden State en finale de la NBA.

Gabriel Deck a inscrit 24 points pour l’Argentine, victime d’un lent départ qui a été déterminant. L’Espagne menait 43-31 à la demie, à la suite de deux bonnes poussées (14-2 et 17-1). Les Argentins ont entamé le troisième quart avec des lancers francs, mais les Espagnols ont répondu avec 14 points sans réplique.

Luis Scola, brillant jusque-là dans le tournoi, a été limité à huit points. Il n’a réussi qu’un tir sur 10 en jeu continu.

Il s’agit aussi d’une année faste pour l’entraîneur espagnol Sergio Scariolo, l’un des adjoints de Nick Nurse, avec les Raptors.

Dans la foule se trouvaient notamment Kobe Bryant, Tony Parker, Manu Ginobili, Adam Silver, Mark Tatum, Yao Ming, Chris Bosh et Derrick Rose.

L’Espagne et l’Argentine sont qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020.