Bianca Andreescu assure sa place en quarts de finale à la Coupe Rogers

La Canadienne Biance Andreescu
Photo: Vaughn Ridley / Getty Images / Agence France-Presse La Canadienne Biance Andreescu

Bianca Andreescu, nouvelle coqueluche du tennis féminin au Canada, a atteint les quarts de finale de la Coupe Rogers en l’emportant 6-1, 6-7 (9) et 6-4 face à la Néerlandaise Kiki Bertens, cinquième tête de série.

Détentrice d’une fiche de 24-4 cette année, l’Ontarienne a gardé le cap après avoir pris les devants 4-1 au dernier set. « Après avoir été loin des courts durant un long moment, ça signifie beaucoup pour moi de pouvoir me qualifier pour les quarts de finale », s’est exclamée Andreescu.

« Et ce temps de repos m’a aidé — j’ai eu le temps de comprendre beaucoup de choses — et ça paraît sur le court. » Classée 27e au monde, Andreescu est invaincue en cinq matchs contre des joueuses du top 10 cette année.

Le match a été retardé pendant une heure et 11 minutes à cause de la pluie. En deuxième manche, Andreescu est presque parvenue à effacer un retard de 0-3.

« C’est une très bonne performance, a reconnu Andreescu. Je ne m’attendais pas à ça, vraiment. Je n’avais pas d’attentes en amorçant le tournoi. J’étais simplement très heureuse d’être de retour.

« Je ne peux pas me plaindre en ce moment, alors je crois que je ne devrais pas trop avoir d’exigences et tout va bien aller. »

Andreescu a mérité cinq des sept bris du match, en partie car Bertens a commis une dizaine de doubles fautes. C’est d’ailleurs avec ce type de bourde que le match a pris fin, lors de la quatrième balle de match de la Canadienne.

Très agressive

Bertens a soutenu qu’Andreescu était très agressive dans sa façon de jouer.

« Elle met beaucoup de pression, a-t-elle expliqué. Oui, elle peut tout faire avec la balle. Elle m’a rendu la tâche difficile aujourd’hui. »

« C’est une très bonne joueuse, a ajouté Bertens. Ce n’était pas une grande surprise pour moi. »

Vendredi, Andreescu aura comme rivale la Tchèque Karolina Pliskova, jadis numéro 1 au monde. Elles n’ont jamais croisé le fer.

Troisième tête de série, Pliskova a battu l’Estonienne Anett Kontaveit 6-3 et 7-5, en une heure et 20 minutes.

Elle a gagné 80 % de ses points sur sa première balle de service, convertissant quatre de ses 11 balles de bris.

Pliskova peut reprendre le premier rang du classement WTA cette semaine.

La Tchèque a atteint les quarts de finale de la Coupe Rogers la dernière fois à Toronto en 2017, lors d’une période de sept semaines comme reine de la WTA.

Quatrième tête d’affiche, la Roumaine Simona Halep a aisément vaincu la Russe Svetlana Kuznetsova, 6-2 et 6-1.

Serena Williams, huitième tête d’affiche, a défait la Russe Ekaterina Alexandrova, 7-5 et 6-4. Williams a remporté la Coupe Rogers en 2001, 2011 et 2013.

En quarts de finale, Williams va affronter Naomi Osaka, qui a eu le dessus sur Iga Swiatek, 7-6 (7) et 6-4, lors de dernier duel au programme jeudi.

L’Américaine Sofia Kenin a poursuivi son solide parcours torontois avec un gain de 6-2 et 6-2 aux dépens de l’Ukrainienne Dayana Yastremska.

Kenin, 29e joueuse mondiale, a éliminé la favorite Ashleigh Barty, mardi.

Elle trouvera sur sa route Elina Svitolina, tombeuse de Belinda Bencic, 6-2 et 6-4. Svitolina a remporté la Coupe Rogers en 2017, à Toronto.