Félix Auger-Aliassime accède au troisième tour de la Coupe Rogers

Félix Auger-Aliassime a débuté son match en force en remportant la première manche 6-3.
Photo: Paul Chiasson La Presse Canadienne Félix Auger-Aliassime a débuté son match en force en remportant la première manche 6-3.

Félix Auger-Aliassime aurait préféré un scénario différent, mais il était néanmoins heureux du résultat, alors qu’il a franchi le deuxième tour de la Coupe Rogers. Auger-Aliassime a profité du forfait de son compatriote Milos Raonic, mercredi, après que les deux joueurs se soient partagé les deux premières manches par le pointage de 6-3.

 

Raonic avait reçu des traitements au bas du dos alors qu’il était en avance 4-1 en deuxième manche. Après avoir gagné la manche, il a annoncé sa décision au Québécois et à l’arbitre.

« Je me préparais à retourner jouer quand je l’ai vu devant moi. J’étais surpris. Je ne savais pas comment réagir, a reconnu Auger-Aliassime. Quelques secondes plus tard, j’ai vraiment saisi ce qui se passait, qu’il abandonnait. Que dire?? C’est la vie. C’est difficile parce que Milos est un bon ami. »

 

Grâce à cette victoire, Auger-Aliassime aura la chance de célébrer son 19e anniversaire de naissance avec un duel contre le Russe et sixième tête de série Karen Khachanov sur le court central du stade IGA, jeudi. Khachanov a défait le Suisse Stanislas Wawrinka 6-4, 6-7 (3), 6-2.

 

« Je me souviens quand j’étais enfant, [Roger] Federer avait reçu un gâteau sur le central parce que c’était son anniversaire, a raconté Auger-Aliassime. [Mon anniversaire] est la même date. Je me disais que ce serait spécial un jour de jouer sur le central le jour de mon anniversaire et de recevoir un gâteau. Quand vous avez huit ans, c’est incroyable l’idée de recevoir un gâteau sur le central à la Coupe Rogers?! »

 

Raonic avait aussi déclaré forfait en juin à Stuttgart, alors qu’il devait croiser le fer avec Auger-Aliassime en demi-finale du tournoi sur gazon. Il a admis qu’il ressentait des raideurs au dos avant même le début du match, mercredi. « À voir comment [la douleur] progressait pendant le match, il ne semblait pas y avoir d’autres options logiques », a expliqué Raonic.

 

« En raison de la situation dans laquelle nous étions — un match en soirée à Montréal —, ce sont probablement les 30 minutes les plus désagréables que j’ai passées sur un terrain de tennis », a-t-il ajouté. Malgré son problème au dos, Raonic a réussi 14 as, contre 13 pour Auger-Aliassime.

 

« Je peux être satisfait de beaucoup de choses dans mon jeu — comment j’ai servi en première manche, je connectais avec les retours, comment je dictais les points. Je bougeais bien, a analysé Auger-Aliassime. Il y a beaucoup de choses qui vont dans la bonne direction. Si je peux continuer de cette façon-là, je pense pouvoir me donner des chances de gagner à nouveau. »

 

Il s’agissait de leur deuxième duel en carrière. Raonic avait eu le meilleur 6-4, 6-4 en mars 2018 à Indian Wells. Auger-Aliassime était alors 169e au classement mondial. Cette fois, le Québécois se présentait sur le court central du stage IGA en tant que 21e raquette mondiale, deux rangs derrière Raonic.

Shapovalov battu

En après-midi Denis Shapovalov espérait profiter des ondes positives de la foule montréalaise pour relancer sa saison. Ce n’est pas son élimination au deuxième tour contre l’Autrichien Dominic Thiem qui va le démoraliser.

Thiem, deuxième tête de série, a éliminé la coqueluche de l’édition 2017 en trois manches de 6-4, 3-6, 6-3.

Shapovalov était arrivé à la Coupe Rogers après une série de cinq défaites et avec seulement deux victoires au compteur à ses neuf dernières sorties. Il était allé se changer les idées dans la région de Toronto au cours des dernières semaines et il a retrouvé le sentier de la victoire en battant le Français Pierre-Hughes Herbert au premier tour.

Espérant inscrire une deuxième victoire en carrière contre un membre du top 5 mondial, après celle contre Rafael Nadal à Montréal il y a deux ans, Shapovalov a offert une belle opposition à Thiem.

La quatrième raquette mondiale a toutefois gagné quelques points importants de plus pour s’imposer.

« C’est dommage, mais je dois accepter ce résultat. Je pense que c’est un match qui va me donner beaucoup de confiance, a mentionné Shapovalov, 32e au classement mondial. Je me suis prouvé que mon jeu est au point, que je peux rivaliser avec un joueur de sa trempe et que je peux me donner une chance de le battre ».

« Il n’y a rien de mal avec ce match. Je ne peux qu’en tirer du positif. »

Thiem, qui a remporté un troisième titre en 2019 la semaine dernière en Autriche, a ainsi gagné un premier match en carrière à la Coupe Rogers après cinq défaites d’affilée.

Au troisième tour, Thiem affrontera le Croate et 14e tête de série Marin Cilic, qui a vaincu l’Australien John Millman 6-3, 6-4.

Nadal fait fi de la pluie

L’Espagnol Rafael Nadal a fait fi de trois retards provoqués par la pluie et a atteint le troisième tour de la Coupe Rogers, plus tôt dans la journée.

Champion en titre et favori à Montréal, Nadal a vaincu le Britannique Daniel Evans 7-6 (6), 6-4. Le match a officiellement duré deux heures deux minutes. En réalité, il s’est échelonné sur environ quatre heures et demie.

Nadal menait 7-6 (6), 2-0 au moment de retourner au vestiaire pour une deuxième fois. Evans, 53e au classement mondial, a gâché deux balles de manche lors du bris d’égalité.

Quand le jeu a repris pour de bon, Evans est revenu à service égal en brisant l’Espagnol au sixième jeu de la deuxième manche. Cependant, Nadal lui a immédiatement donné la réplique et a filé vers la victoire.

« Ce n’était que la première journée ici et le premier match sur surface dure est toujours difficile », a noté Nadal, qui n’avait pas joué depuis son revers contre Roger Federer en demi-finale à Wimbledon, le mois dernier.

« L’important, c’était de gagner. Je sais qu’en gagnant, les choses vont lentement tomber en place. […] Aujourd’hui, j’ai suffisamment bien fait pour gagner. Demain, un autre défi m’attend. »

Deuxième tour sous les nuages

Dans les autres matchs en soirée, le Grec et quatrième tête de série Stefanos Tsitsipas a subi l’élimination aux dépens du Polonais Hubert Hurkacz, qui l’a emporté 6-4, 3-6, 6-3. La 11e tête de série a aussi été vaincue, alors que le Croate Borna Coric a perdu 6-2, 6-1 face au Français Adrian Mannarino.

 

Le Russe Daniil Medvedev, huitième tête de série, a battu le Britannique Kyle Edmund 6-3, 6-0 en 59 minutes. Le Français Gaël Monfils, 16e tête de série, a défait le Bélarusse Ilya Ivashka 6-3, 7-6 (6). L’Italien Fabio Fognini, septième tête de série, a pour sa part eu raison de l’Américain Tommy Paul en deux manches de 7-6 (3), 6-3.

 

En double, les Canadiens Brayden Schnur et Peter Polansky ont été éliminés au deuxième tour. Le Russe Andrey Rublev et l’Allemand Alexander Zverev les ont défaits 1-6, 6-1 et 10-8 au super bris d’égalité.

 

La pluie aurait pu compliquer le travail des organisateurs de la Coupe Rogers. En tout, 14 des 16 matchs de deuxième tour en simple étaient à l’horaire mercredi. Les prévisions météorologiques étaient inquiétantes, mais dame Nature a finalement été relativement clémente.