Formule 1: le nouveau rival de Lewis Hamilton

Verstappen est présenté comme un futur multiple champion et semble véritablement capable de défier Hamilton.
Photo: Andrej Isakovic Agence France-Presse Verstappen est présenté comme un futur multiple champion et semble véritablement capable de défier Hamilton.

Alors que Lewis Hamilton s’approche toujours plus du record de 91 victoires en Grand Prix de Michael Schumacher, un pilote plus jeune et tout aussi ambitieux est en train de devenir son principal rival.

Max Verstappen, de Red Bull, démontre le talent et le panache qui semble désormais hors de portée de Sebastian Vettel, qui connaît une troisième saison consécutive de frustration chez Ferrari.

Valtteri Bottas, le coéquipier d’Hamilton chez Mercedes, qui se retrouve sous pression, a mené le championnat en début de saison. Mais il régresse depuis et n’a remporté aucune des huit dernières courses.

Verstappen menace d’ailleurs de doubler Bottas derrière Hamilton lorsque la F1 reprendra ses activités lors de la première des neuf dernières courses au calendrier lors du Grand Prix de Belgique, le 1er septembre.

Hamilton parle en termes élogieux de Verstappen, un pilote qui n’a pas froid aux yeux et qui ne craque pas sous la pression. En fait, le pilote de l’équipe Red Bull, âgé de 21 ans, s’épanouit, tout comme Hamilton.

Détenteur de la pole au Grand Prix de Hongrie dimanche, Verstappen a été formidable, défendant sa position en tête jusqu’à ce qu’Hamilton le rattrape en fin de course après une poursuite incessante pour décrocher sa 81e victoire en F1. Il s’agissait d’une bagarre passionnante, à l’image de l’énorme pression imposée par Verstappen sur Hamilton au Grand Prix de Monaco en mai.

Si Hamilton parle respectueusement de Vettel, quadruple champion du monde de F1 avec 52 victoires, il parle avec admiration de Verstappen.

« Il n’y a pas de meilleure sensation, pour un pilote, lorsque vous avez une course [où] vous faites face à un solide concurrent et à un excellent pilote comme Max, manifestement à son meilleur, a mentionné Hamilton. C’est formidable de voir le niveau de respect entre nous. C’est vraiment respectueux en piste et j’espère que ça va continuer. »

La victoire sans appel d’Hamilton au Grand Prix de France en juin avait suscité des critiques acerbes sur le manque d’intérêt en F1 à cause de l’énorme domination de Mercedes. Mais, depuis lors, les amateurs de F1 ont eu droit à des courses intéressantes en Autriche et en Allemagne et à deux épreuves excitantes en Angleterre et en Hongrie.

Cette hausse d’intérêt est beaucoup attribuable à Verstappen, qui a gagné à Spielberg et à Hockenheim et qui s’est vu refuser un podium à Silverstone à la suite d’une collision.

« Tout le monde parlait tellement négativement de ce sport et, tout à coup, nous avons fait ce grand pas en avant grâce aux Red Bulls, a ajouté Hamilton. Maintenant, nous avons droit à une très bonne bagarre et il semble que c’est là pour de bon. »

Les difficultés de Ferrari — aucune victoire en 12 cette saison et une fiche de 0 en 15 depuis le Grand Prix des États-Unis l’année dernière — ont ouvert la voie à Verstappen.

Vettel a perdu son avance au championnat ces deux dernières saisons et n’a pas gagné depuis sa victoire en Belgique en août dernier — une séquence de 20 courses.

Verstappen est présenté comme un futur multiple champion et semble véritablement capable de défier Hamilton. Il est déjà en avance dans deux statistiques : le plus jeune pilote à avoir remporté une course de F1 (à 18 ans) et le quatrième plus jeune à obtenir la pole, comparativement à sixième pour Hamilton (qui avait 22 ans).

Mais Hamilton, âgé de 34 ans, est résolu à continuer à faire sa marque dans le livre des records, et sa victoire en Hongrie — la huitième de la saison — a accru son avance à 62 points au championnat, alors qu’il est en quête d’un sixième titre de F1 pour se rapprocher du record de Schumacher. « Je n’envisage pas de m’arrêter de sitôt », a-t-il déclaré.

L’âge relativement avancé d’Hamilton est un sujet abordé par son ancien coéquipier, Nico Rosberg, qui a eu le meilleur sur Hamilton pour remporter son seul titre de F1 avec Mercedes en 2016. Le pilote allemand avait montré son grand talent pour vaincre Hamilton lors d’une saison marquée par l’animosité jusqu’à la dernière course à Abou Dhabi.

Puis, soudainement, il a pris sa retraite de la F1 après des saisons tendues aux côtés d’Hamilton, où leurs querelles ont entamé une amitié qui remonte à leurs années de karting.

Rosberg, qui a remporté 23 courses avec Mercedes, s’est servi des réseaux sociaux pour faire des commentaires sur Hamilton.

Il s’est interrogé sur la gravité de la maladie d’Hamilton lors du récent Grand Prix d’Allemagne. Dans son gazouillis du 28 juillet, il écrivait : « Je pense que le virus de la grippe faisait partie du Lewis Hamilton Show. Il aime donner l’impression que c’est plus difficile qu’en réalité. »

Hamilton, qui a prétendu qu’il avait eu besoin de plusieurs jours de sommeil après cette course, s’est moqué de l’affirmation de Rosberg. « Croyez-moi, ce n’était pas une grippe d’homme, comme certains l’ont prétendu, a-t-il dit. C’est vraiment quelque chose qui m’a anéanti. »

Les récents succès de Verstappen ont offert à Rosberg une autre occasion de s’exprimer.

Après la superbe position de tête de Verstappen en Hongrie samedi, Rosberg a déclaré sur son blogue de la chaîne YouTube que Verstappen — avec ses « réactions à la vitesse de l’éclair dans la tête [et] des temps de réaction incroyables » — est désormais le pilote no 1 en F1.

Malgré les preuves évidentes de la domination actuelle d’Hamilton, Rosberg a insisté sur le fait que le Britannique est en perte de vitesse. « L’âge idéal pour les pilotes est 30, 31, 32 ans, et c’est parce que vos capacités diminuent légèrement à mesure que vous vieillissez », a prétendu Rosberg.

Hamilton reste de glace.

« Qu’il ait raison ou tort, cela m’est égal. Tout ce que vous avez à faire est de regarder mes résultats, et ils parlent d’eux-mêmes, a répliqué Hamilton. Naturellement, il y a des gens qui n’ont pas eu le succès que j’ai et qui pourraient vouloir les minimiser. » « Je suis toujours en forme. Vous pouvez voir que je suis toujours aussi rapide », a-t-il ajouté.

Jusqu’ici cette saison, on peut difficilement le contredire.

Le jeune Max Verstappen est en voie de se positionner au deuxième rang du championnat.