Federer accède facilement au troisième tour à Wimbledon

Roger Federer a atteint jeudi le troisième tour du tournoi de Wimbledon.
Photo: Tim Ireland Associated Press Roger Federer a atteint jeudi le troisième tour du tournoi de Wimbledon.

Cette fois-ci, Roger Federer n’a pas manqué son coup sur le court no 1 à Wimbledon. L’octuple champion du tournoi a facilement vaincu le favori local Jay Clarke 6-1, 7-6 (3), 6-2 pour atteindre le troisième tour, jeudi.

Clarke, qui est classé 169e au monde, est brièvement parvenu à ralentir le Suisse au bris d’égalité du deuxième set, mais ce dernier a retrouvé son aplomb et gagné quatre points de suite pour se forger une avance de 5-2. Il a ensuite pris les commandes du troisième set 3-0, avant de briser de nouveau le Britannique lors du dernier jeu.

L’an dernier, Federer avait perdu son seul match sur le court no 1 en quarts de finale contre Kevin Anderson, après avoir laissé filer une avance de deux sets. Il a cependant déclaré jeudi que le nouveau toit qui surplombe le terrain lui avait permis de se sentir plus à l’aise.

Il a été rejoint quelques heures plus tard par Rafael Nadal, en dépit de tous les efforts déployés par son adversaire Nick Kyrgios.

L’Australien a frappé des services à la cuillère, dont un pour un as. Il a tenté quelques coups entre les jambes. Et il a même foncé trop rapidement vers un service de Nadal, avant d’enguirlander l’arbitre.

Ses frasques ont été amusantes, mais pas suffisantes pour lui permettre d’éliminer l’Espagnol. « Rafa »a gagné 6-3, 3-6, 7-6 (5), 7-6 (3) au deuxième tour sur le court central.

Un peu plus tôt, John Isner, qui a pris part aux demi-finales à Wimbledon l’an dernier, s’est incliné devant le Kazakh Mikhail Kukushkin.

L’Américain est passé à un set de signer la victoire, avant d’éventuellement plier l’échine 6-4, 6-7 (3), 4-6, 6-1, 6-4 sur le court no 3. Kukushkin l’a brisé dès le premier jeu du cinquième set et n’a jamais plus été inquiété par la suite. Il a converti sa première balle de match, après que la neuvième tête de série eut expédié son revers à l’extérieur des limites du terrain.

Son compatriote Steve Johnson a eu plus de chance. Il a signé sa première victoire à sa cinquième tentative contre des joueurs du top-30 à Wimbledon, éliminant l’Australien Alex de Minaur 3-6, 7-6 (4), 6-3, 3-6, 6-3 au deuxième tour.

Johnson, qui est classé 71e au monde, avait perdu ses neuf derniers matchs — toutes surfaces confondues — contre des membres du top-30 de l’ATP.

Le Britannique Andy Murray a réussi son entrée en scène avec son partenaire de double Pierre-Hugues Herbert, défaisant le tandem formé de Marius Copil et d’Ugo Humbert 4-6, 6-1, 6-4, 6-0.

Surprise, Kerber est évincée !

Du côté des dames, l’Américaine Lauren Davis a surpris tout le monde en montrant la sortie à la championne en titre Angelique Kerber.

Davis, qui a obtenu son laissez-passer pour le tableau principal à la suite d’un désistement, a réalisé la plus grande surprise de la semaine en disposant de Kerber 2-6, 6-2, 6-1 au deuxième tour.

« C’est invraisemblable », a admis Davis, qui a commencé la saison à l’extérieur du top-250 mondial.

Serena Williams a failli subir le même sort en fin de journée, après avoir effacé un retard d’un set, pour l’emporter et préserver ses chances d’obtenir un huitième titre à Wimbledon.

Williams a été victime de deux bris au premier set, mais elle est revenue au score pour défaire l’adolescente slovène Kaja Juvan 2-6, 6-2, 6-4.

L’issue de la rencontre de la favorite Ashleigh Barty a été beaucoup plus prévisible. Elle a de nouveau triomphé jeudi, cette fois-ci sur le score de 6-1, 6-3 contre Alison Van Uytvanck dans un duel de deuxième tour.

L’Australienne aurait pu sceller l’issue de la rencontre encore plus rapidement, mais elle a été brisée à 5-2 au deuxième set. Barty dispute son premier tournoi en tant que no 1 mondiale, mais elle n’a jamais franchi le troisième tour à Wimbledon.

Van Uytvanck a surpris la championne en titre Garbine Muguruza l’an dernier, en route vers les huitièmes de finale.

D’autre part, Petra Kvitova, détentrice de deux titres à Wimbledon, a surmonté un mauvais début de rencontre et pris la mesure de la Française Kristina Mladenovic 7-5, 6-2 au deuxième tour.

L’Américaine Sloane Stephens et la Chinoise Wang Qiang ont elles aussi poursuivi leur route. Stephens a évincé la Chinoise Wang Yafan 6-0, 6-2, et Wang a battu la Slovène Tamara Zidansek 6-1, 6-2.