Mondial de football féminin: les États-Unis se moquent de la Thaïlande 13-0

Megan Rapinoe, à droite, félicite sa coéquipière, Alex Morgan.<br />
<br />
 
Photo: Francois Mori Associated Press Megan Rapinoe, à droite, félicite sa coéquipière, Alex Morgan.

 

Alex Morgan a égalé un record de la Coupe du monde en comptant cinq buts, et les championnes en titre des États-Unis ont lancé la défense de leur titre au mondial de football féminin en infligeant une sévère correction de 13-0 à la Thaïlande.

Samantha Mewis et Rose Lavelle ont chacune marqué deux fois pour les États-Unis, qui ont établi de nouvelles marques pour le nombre de buts et l’écart de buts dans un match à la Coupe du monde. L’ancienne marque était détenue par l’Allemagne à la suite d’une victoire de 11-0 contre l’Argentine en 2007.

Lindsey Horan, Megan Rapinoe, Mallory Pugh et Carli Lloyd ont également marqué. Morgan a ajouté deux aides à sa fiche.

Morgan a égalé le record de Michelle Akers avec cinq buts, qui datait de 1991. Les sept marqueuses différentes dans un même match ont aussi établi une nouvelle marque dans le tournoi.

« Tout ce que nous souhaitions, c’est de nous mettre en valeur, a expliqué Morgan. Tous les buts comptent dans ce tournoi et c’est sur quoi nous avons travaillé. »

Les Américaines détenaient déjà une avance pratiquement insurmontable de 3-0 contre la 34e nation mondiale après la première demie. Elles ont toutefois explosé et compté 10 buts dans la deuxième période, dont 4 en sept minutes, entre la 50e et la 56e.

Classées premières au monde, les Américaines n’ont perdu que 1 de leurs 38 derniers duels, contre la France, en janvier. Elles se sont facilement emparées du premier rang du groupe F.

Dans l’autre rencontre du groupe F, à Rennes, le but de Kosovare Asllani inscrit au retour d’une pause forcée en raison du mauvais temps a rompu l’égalité de 0-0. La Suède a ajouté un autre but, celui de Madelen Janogy, et a vaincu le Chili 2-0.

Il s’agissait du premier match de son histoire au Mondial pour l’équipe nationale féminine du Chili.

Des éclairs ont entraîné la suspension du jeu à la 72e minute. Il a repris quelque 40 minutes plus tard. Asllani a marqué à la 83e minute. Janogy a doublé l’avance dans les arrêts de jeu.

Finalement, dans le groupe E, Jill Roord est entrée en fin de match et a marqué un but important de la tête dans les arrêts de jeu pour donner aux Pays-Bas une victoire de 1-0 aux dépens de la Nouvelle-Zélande.

Les Néerlandaises, huitièmes au monde, ont contrôlé le ballon tout au long de la rencontre sans parvenir à tromper la gardienne néo-zélandaise Erin Nayler, jusqu’à ce que Roord dénoue l’impasse.

Cette cruelle défaite pour la Nouvelle-Zélande, 19e au monde, la laisse toujours sans victoire en Coupe du monde. Les Fougères en sont à leur cinquième participation.

La victoire des Pays-Bas lui permet de rejoindre le Canada au sommet du groupe E. Les deux nations ont signé une victoire de 1-0 jusqu’ici.