Rafael Nadal se qualifie pour la finale de Roland Garros

Rafael Nadal a obtenu son billet pour la finale des Internationaux de France.
Photo: Thomas Samson Agence France-Presse Rafael Nadal a obtenu son billet pour la finale des Internationaux de France.

C’était déjà assez difficile pour Roger Federer — enfin, soyons honnêtes, pour n’importe qui d’autre — de tenter de défier l’excellence sans faille de Rafael Nadal sur la terre battue de Roland-Garros.

Ajoutez à ça un vent fort, et Federer, si bon soit-il depuis si longtemps, contre n’importe qui d’autre et partout ailleurs, a simplement été bon. Et même pour Federer, ce ne fut pas suffisant.

Nadal a fait une bouchée de Federer à leur premier face-à-face à Roland-Garros depuis 2011, surclassant en demi-finale son rival suisse 6-3, 6-4, 6-2 dans des conditions extrêmement venteuses. L’Espagnol sera en quête d’un 12e titre record à Paris, dimanche.

C’est la défaite la plus sévère de Federer en Grand Chelem depuis qu’il n’avait inscrit que quatre petits jeux lors d’une défaite contre — devinez qui? — Nadal en finale de Roland-Garros en 2008.

«Tu te sens inconfortable en raison de la façon dont il défend le court et qu’il joue sur terre battue. Personne n’a un style qui lui est comparable, a expliqué Federer, qui n’avait pas pris part au tournoi français depuis 2015. Je ne sais même pas qui je dois chercher, question de m’entraîner avec quelqu’un qui pratique le même style. J’y pensais pendant le match.»

Nadal n’a jamais perdu une demi-finale d’un tournoi du Grand Chelem sur terre battue. Pas plus qu’en finale d’ailleurs. Quand on lui a signalé ce fait, Nadal a répondu d’un ton neutre: «Honnêtement, c’est incroyable.»

Et il n’a jamais perdu contre Federer à Paris, améliorant son palmarès à 6-0. En carrière, Nadal mène leur série 24-15. Federer avait gagné les cinq derniers matchs, mais ceux-ci avaient tous été disputés sur des surfaces dures.

C’est un défi tout à fait différent d’affronter Nadal sur terre battue, en général, et à Roland-Garros, en particulier, où il n’est qu’à une seule victoire d’un 12e titre, un sommet tant chez les hommes que chez les femmes à un tournoi du Grand Chelem.

En finale dimanche, Nadal, deuxième tête de série, affrontera soit le favori Novak Djokovic ou Dominic Thiem, no 4.

La demi-finale entre Djokovic et Thiem a été suspendue pour la journée à cause de la pluie à la troisième manche.

Les joueurs avaient divisé les deux premières manches — Thiem enlevant la première 6-2, et Djokovic s’emparant de la deuxième 6-3 — et Thiem avait créé le bris à 3-1 à la troisième manche lorsque le jeu a été interrompu.

Environ 45 minutes plus tard, les dirigeants du tournoi ont annoncé que le match reprendrait samedi.

Djokovic a gagné 26 matchs d’affilée en tournois du Grand Chelem et il tente de décrocher un quatrième titre majeur consécutif et un 16e en tout.
 

Nadal trop fort

Comme si souvent auparavant, ce sont les puissantes frappes en coup droit du gaucher, son infatigable ténacité à courir sur toutes les balles et son jeu en retour qui ont causé la perte de Federer.

Federer, généralement stoïque sur le terrain, était tellement frustré qu’il a expédié une balle dans les gradins après avoir cédé un bris pour se retrouver en déficit 2-1 à la troisième manche.

Ça annonçait le début de la fin pour lui.

Federer, présent à Roland-Garros pour la première fois depuis 2015, n’avait pas perdu une manche à ses cinq victoires ces deux dernières semaines. Avec un style agressif au filet, il n’avait cédé le bris que quatre fois à ses adversaires.

Nadal a facilement surpassé ce chiffre en trois manches et moins de deux heures et demie de jeu, en gagnant six sur 16.

Federer, âgé de 37 ans, dont les 20 titres du Grand Chelem constituent un record chez les hommes, a été accompagné par les chants des spectateurs scandant son prénom en quittant le court. Il a levé son bras droit en faisant signe de la main alors qu’il s’éloignait — peut-être pour la dernière fois. Il a raté le tournoi en 2016 à cause d’un malaise au dos, puis il s’est absenté des deux éditions suivantes pour se préparer pour la saison sur le gazon et les surfaces dures.

Il avait l’air solide à son retour, jusqu’à ce qu’il retrouve son vieil ennemi.