Les Blues battent les Sharks 5-0 et sont à une victoire de la finale

Jaden Schwartz a ajouté deux buts en troisième période pour compléter son deuxième tour du chapeau des séries.
Photo: Josie Lepe Associated Press Jaden Schwartz a ajouté deux buts en troisième période pour compléter son deuxième tour du chapeau des séries.

Derniers au classement général de la LNH tôt en janvier, les Blues de St. Louis ne sont plus qu’à une victoire d’une première participation à la finale de la Coupe Stanley en près d’un demi-siècle.

Jaden Schwartz a commencé une deuxième période à l’avantage des siens en marquant le premier de ses trois buts, Vladimir Tarasenko a touché la cible sur un tir de punition et les Blues ont pris l’avantage 3-2 en finale de l’Association de l’Ouest contre les Sharks de San Jose en l’emportant 5-0, dimanche.

« C’est difficile à expliquer, a dit Schwartz. Nous avons tous rêvé d’être dans cette position et travaillé tellement fort pour arriver ici. Nous ne voulons pas regarder trop loin devant. Nous savons tous à quel point la prochaine victoire sera difficile à obtenir. Mais ce serait un rêve devenu réalité. »

Les Blues ont pris le contrôle du match et de la série en deuxième période, dimanche, grâce à un échec-avant soutenu. Ils ont marqué deux buts et dominé les Sharks 20-6 au chapitre des tirs pendant l’engagement. Jordan Binnington a aussi stoppé 21 lancers pour réussir un premier blanchissage en séries et Oskar Sundqvist a donné le ton en marquant en première période.

Schwartz a ajouté deux buts en troisième période pour compléter son deuxième tour du chapeau des séries, devenant le premier joueur de la LNH à en réussir deux en séries la même année depuis Johan Franzen avec les Red Wings de Detroit en 2008.

Les Blues n’ont jamais été si près d’une présence en finale depuis leurs trois participations consécutives en tant que champions de l’association composée des six équipes d’expansion.

Le match no 6 sera présenté mardi, à St. Louis. Les Blues tenteront de se qualifier pour la finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 1970 — une réalité qui semblait impossible quand l’équipe était dernière dans la LNH le 2 janvier.

« Nous sommes proches. Nous sommes très proches, a répété l’attaquant Patrick Maroon. Les gars le savent. C’est dans le fond de nos esprits, mais il y a une bonne équipe de hockey de l’autre côté qui n’a pas l’intention d’abandonner. »

Martin Jones a stoppé 35 lancers devant le filet des Sharks, qui ont été limités à un but lors des deux derniers matchs.

Les Sharks feront face à l’élimination dans une troisième série consécutive. Ils ont comblé un déficit de 3-1 en première ronde face aux Golden Knights de Vegas, puis ont gagné le match ultime du deuxième tour à domicile contre l’Avalanche du Colorado.

« Nous sommes déjà passés par là, a rappelé l’entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer. Nous avons dû gagner à l’étranger à Vegas pour forcer un septième match. Ce n’est pas facile d’avoir le dos au mur, mais nous avons déjà été capables de nous en sortir. J’ai confiance de voir l’équipe le faire à nouveau. »

Les Sharks ont connu un bon début de match. Evander Kane a atteint le poteau après seulement 12 secondes de jeu et son équipe a eu l’avantage pendant les 20 premières minutes même si elle accusait un retard d’un but après la période.

Sundqvist a profité d’un revirement d’Erik Karlsson pour ouvrir la marque après moins de six minutes de jeu.

Karlsson a raté 27 des 33 derniers matchs des Sharks en saison régulière en raison d’une blessure à l’aine et son temps de jeu en troisième période du quatrième match avait été limité. Cette fois, il n’est pas ressorti du vestiaire après le deuxième entracte, tout comme l’attaquant Tomas Hertl. De son côté, Joe Pavelski a effectué une seule présence sur la patinoire en troisième et a retraité au vestiaire après avoir encaissé une mise en échec d’Alex Pietrangelo.

Les Blues ont décoché 11 tirs en moins de cinq minutes en deuxième période. Schwartz a inscrit son premier but du match en récupérant un tir de Tarasenko balayé par Jones dans sa direction.

Tarasenko a ensuite marqué le premier but des Blues sur un tir de punition en séries dans leur histoire. Il a déjoué Jones grâce à un tir des poignets précis du côté de la mitaine.