Bianca Andreescu remporte le tournoi d’Indian Wells

Ce triomphe assure à Andreescu de grimper jusqu’au 24e échelon du classement mondial.
Photo: Mark J. Terrill Associated Press Ce triomphe assure à Andreescu de grimper jusqu’au 24e échelon du classement mondial.

Puisant au plus profond de ses ressources, la Canadienne Bianca Andreescu a remporté les grands honneurs du tournoi de tennis d’Indian Wells grâce à une victoire en trois manches de 6-4, 3-6, 6-4 contre l’Allemande Angelique Kerber dimanche après-midi.

À 18 ans et 274 jours, Andreescu est la plus jeune joueuse à gagner ce tournoi depuis l’Américaine Serena Williams en 1999. Elle est aussi la première joueuse à l’emporter à Indian Wells après avoir reçu une invitation des organisateurs.

Surtout, ce triomphe lui assure de grimper jusqu’au 24e échelon du classement mondial, un bond de 36 positions par rapport à son rang au début de la semaine.

Cette victoire d’Andreescu, sa première à un tournoi sanctionné par la WTA, a été réalisée dans des conditions pour le moins adverses.

Mal en point physiquement, au point de recevoir deux visites de la thérapeute au troisième set, pour une douleur douleur au bras droit, puis pour des crampes, Andreescu a trouvé le moyen d’inscrire trois bris lors de ce troisième set. Le dernier lui a permis de confirmer ce prestigieux triomphe face à la huitième joueuse mondiale après 2 h 20 minutes d’action soutenue et spectaculaire.

Kerber, une ancienne numéro un mondiale détentrice de trois titres du Grand Chelem en carrière, semblait pourtant en plein contrôle de la situation après avoir réussi son deuxième bris du match, lors du cinquième jeu de la manche décisive.

Mais c’était mal connaître Andreescu qui a répliqué avec un bris dès le jeu suivant, pour ramener le score à 3-3. Deux jeux plus tard, Andreescu réalisait un autre bris pour se donner une avance de 5-3.

Alors qu’elle servait pour le match, Andreescu a d’abord laissé filer trois balles de match avant de subir un bris à son tour qui ramenait les deux joueuses à service égal. Mais au lieu de se laisser abattre, Andreescu est revenue avec plus de force encore et elle s’est donné une quatrième balle de match.

Après que Kerber eut envoyé un revers dans le filet, Andreescu s’est laissé tomber sur le dos derrière la ligne de fond. Après la poignée de main traditionnelle, Andreescu est retournée sur le terrain et s’est de nouveau étendue de tout son long sur le dos pendant plusieurs secondes, sous les applaudissements nourris de la foule.

Un départ canon

Contrairement à son match de demi-finale contre l’Ukrainienne Elina Svitolina vendredi, où elle s’était rapidement retrouvée face à un recul de 0-3, Andreescu a amorcé la finale avec aplomb. Dès le premier jeu du match, avec Kerber au service, Andreescu a provoqué quatre chances de bris consécutives. La quatrième aura été la bonne à la suite d’une double faute de l’Allemande, sa deuxième du jeu.

Ce bris a résisté tout le reste de ce premier set, que la Canadienne a gagné après 41 minutes d’action, et sans faire face à une seule balle de bris, grâce à un coup droit en croisé près de la ligne de côté.

Nettement plus solide à son service après un jeu initial difficile, Kerber a finalement vu une première ouverture au service d’Andreescu lors du quatrième jeu du deuxième set. Elle a converti cette première chance de bris, aidée par deux erreurs directes consécutives de sa jeune rivale, pour se donner une avance de 3-1.

Ce bris s’est avéré d’autant plus important que lors du jeu précédent, Andreescu s’était elle-même donné deux balles de bris, ses premières depuis le premier jeu de la première manche. Kerber a cependant résisté.

L’Allemande a gagné la deuxième manche en 48 minutes lorsqu’un revers coupé d’Andreescu a abouti dans le filet pour mettre la table à une manche décisive et qui se sera avérée fertile en rebondissements de toutes sortes.

À voir en vidéo