La Canadienne Bianca Andreescu s’incline en finale à Auckland

La Canadienne Bianca Andreescu, âgée de 18 ans
Photo: Chris Symes Associated Press La Canadienne Bianca Andreescu, âgée de 18 ans

La Canadienne Bianca Andreescu a laissé échapper de peu le premier titre de sa carrière sur le circuit de la WTA. L’Allemande Julia Görges a vaincu la joueuse âgée de seulement 18 ans 2-6, 7-5, 6-1 en finale de la Classique ASB à Auckland, en Nouvelle-Zélande, dimanche, défendant ainsi son titre avec succès.

J’ai connu une semaine de rêve ; j’ai battu plusieurs des meilleures joueuses au monde. Je suis très fière de moi-même.

Le match a bien commencé pour Andreescu, qui a enlevé le premier set en seulement 30 minutes après avoir bousculé la deuxième tête de série en exploitant ses puissants coups droits. Le vent a cependant tourné en fin de deuxième manche, lorsque Görges s’est mise à servir avec plus de précision et à frapper ses coups droits avec plus de profondeur. La représentante de l’unifolié s’est alors mise à jouer sur les talons.

« C’est décevant, j’étais à un seul jeu de gagner le match, donc je crois que je vais repasser le fil du match dans ma tête pendant quelques jours encore, a dit Andreescu. Mais je ne peux pas me plaindre. J’ai connu une semaine de rêve ; j’ai battu plusieurs des meilleures joueuses au monde. Je suis très fière de moi-même. »

Görges s’est adjugé le deuxième set en 45 minutes après avoir obtenu un bris décisif au 11e jeu, puis elle a gagné le troisième set en seulement 23 minutes — la fatigue semblait finalement avoir gagné Andreescu. Elle l’a brisée aux premier, cinquième et septième jeux pour décrocher le septième titre de la WTA de sa carrière.

« C’est un titre très précieux, a dit Görges. Les mots me manquent en ce moment, car Bianca s’est battue férocement aujourd’hui. Elle a très bien joué, en présentant un style qui est très différent de celui qu’on trouve généralement sur le circuit, et je suis certaine que nous allons encore entendre parler d’elle. »

Andreescu, qui a entamé le tournoi au 152e échelon mondial et qui a dû se soumettre aux qualifications afin d’accéder au tableau principal a néanmoins causé de nombreuses surprises en route vers la finale de ce tournoi préparatoire aux Internationaux d’Australie.

Faste semaine

Avant de s’incliner devant Görges, la joueuse originaire de Mississauga, en Ontario, a éliminé successivement l’ex-no 1 mondiale Caroline Wozniacki, l’Américaine Venus Williams et la 28e raquette mondiale Hsieh Su-Wei en demi-finales samedi. Wozniacki est présentement troisième au monde, et la championne en titre des Internationaux d’Australie.

« Je ne vais pas vous mentir, c’est très réconfortant, a mentionné Andreescu. Mais j’essaie simplement de ne pas m’emporter, de rester humble, et d’exploiter ces qualités à mon avantage. »

Görges, qui avait éliminé la Québécoise Eugenie Bouchard en quarts de finale, a donc conservé son titre acquis l’an dernier. Entre-temps, Andreescu a gagné sept matchs consécutifs — si on y ajoute les trois matchs de qualifications — avant de croiser le fer avec l’Allemande âgée de 30 ans.

Plus tôt dimanche, Bouchard s’est adjugé son premier titre de double en carrière en compagnie de sa partenaire américaine Sofia Kenin. La paire a vaincu Taylor Townsend et Paige Mary Hourigan 1-6, 6-1, 10-7 en finale.