La Finlande triomphe des États-Unis au Championnat mondial junior

Le finlandais Santeri Virtanen célèbre la victoire de son équipe contre celle des États-Unis.
Photo: Rich Lam Getty Images / AFP Le finlandais Santeri Virtanen célèbre la victoire de son équipe contre celle des États-Unis.

Kaapo Kakko a dénoué l’impasse à 18:34 au troisième vingt et la Finlande a battu les États-Unis 3-2, samedi, remportant ainsi la finale du championnat mondial de hockey junior.

Le joueur de 17 ans a marqué de l’embouchure droite, à la suite d’une mêlée devant le filet.

« Nous avons montré à la fin du tournoi les raisons pour lesquelles nous sommes l’une des meilleures équipes », a souligné Ukko-Pekka Luukkonen, qui a été nommé le meilleur gardien de but du tournoi.

 
3-2
La marque finale, à l’avantage de la Finlande

« Nous avons grandi en tant que joueurs, individuellement, et en tant que groupe. »

La Finlande remportait l’événement pour la troisième fois en six, après les triomphes de 2014 et de 2016.

Le premier tiers s’est déroulé sans but.

Des espoirs du Tricolore

Jesse Ylonen a été le seul buteur au deuxième tiers, en avantage numérique. Il a marqué d’un tir puissant, peu après une mise au jeu gagnée par les siens. Un espoir du Canadien de Montréal, Ylonen a complété le tournoi avec trois buts et six points.

Otto Latlava a doublé le coussin à 6 :00 au troisième vingt. Il y avait bien du trafic devant le filet, et Latlava a réussi à toucher la cible à partir de l’enclave.

C’était avant deux buts en 1:40 des Américains. Alexander Chmelevski et Josh Norris ont ravivé les espoirs américains, à 7:01 et à 8:47.

Globalement, le pays de l’Oncle Sam n’a toutefois pas réussi à saisir les occasions qui se sont présentées à lui, terminant le match 0 en 5 en avantage numérique.

Cayden Primeau a bloqué 28 tirs, tandis qu’Ukko-Pekka Luukkonen a fait 25 arrêts.

« À la fin de la journée, c’est celui qui réussit le plus d’arrêts qui l’emporte. Nous n’avons pas eu ça de notre côté et c’est pour ça que nous avons échappé la victoire », a déclaré Primeau.

Les Finlandais ont été les tombeurs du Canada en quarts de finale, mercredi.

« Nous l’avons montré, lorsque nous avons battu le Canada, que nous nous étions amélioré en tant qu’équipe. Nous avons continué de bien jouer par la suite, dans chacun des matchs. »

« Toutes les équipes viennent ici dans l’espoir de remporter la médaille d’or. Nous avons connu des hauts et des bas durant le tournoi, mais à la fin, nous avons décroché l’or, alors nous ne pouvons pas demander mieux. »

Les Américains ont perdu une seule fois en ronde préliminaire : 5-4 contre la Suède en prolongation, le 29 décembre. Ils ont accédé au match ultime en battant les Tchèques 3-1, puis les Russes 2-1.

La prochaine édition du tournoi aura lieu en République tchèque.

S’ils n’ont pu célébrer les succès de l’équipe canadienne, qui s’est inclinée contre la Finlande en quarts de finale, les partisans québécois pourront tout de même se réjouir des performances des espoirs du Tricolore à Vancouver. Deux joueurs repêchés par le Canadien de Montréal ont d’ailleurs été décorés ; le centre américain Ryan Poehling (choix de 1er tour en 2017) a été nommé l’attaquant le plus utile du tournoi, tandis que le Russe Alexander Romanov (choix de 2e tour en 2018) a été nommé le défenseur le plus utile du tournoi. Au sein de l’équipe gagnante, l’ailier Jesse Ylonen (choix de 2e tour en 2018) s’est lui aussi illustré en marquant un but en finale, portant à six son total de points récoltés pendant le tournoi.

Les espoirs du CH s’illustrent

S’ils n’ont pu célébrer les succès de l’équipe canadienne, qui s’est inclinée contre la Finlande en quarts de finale, les partisans québécois pourront tout de même se réjouir des performances des espoirs du Tricolore à Vancouver. Deux joueurs repêchés par le Canadien de Montréal ont d’ailleurs été décorés ; le centre américain Ryan Poehling (choix de 1er tour en 2017) a été nommé l’attaquant le plus utile du tournoi, tandis que le Russe Alexander Romanov (choix de 2e tour en 2018) a été nommé le défenseur le plus utile du tournoi. Au sein de l’équipe gagnante, l’ailier Jesse Ylonen (choix de 2e tour en 2018) s’est lui aussi illustré en marquant un but en finale, portant à six son total de points récoltés pendant le tournoi. Le Devoir