Championnat mondial de hockey junior: les Américains et les Finlandais passent en finale

Oliver Wahlstrom a marqué le premier but des Américains.
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne Oliver Wahlstrom a marqué le premier but des Américains.

Les Américains auront la chance de tout rafler au Championnat mondial de hockey junior, résultat d’un gain de 2-1 face aux Russes en demi-finale, vendredi.
 

Les Russes étaient invaincus dans le tournoi, et ils ont eu le dessus 36-27 pour les tirs.

Mais Oliver Wahlstrom et Alexander Chmelevski ont marqué pour les États-Unis, et la réplique de Grigori Denisenko n’a pas suffi.
 

Samedi, les États-Unis croiseront le fer avec la Finlande, qui a eu raison de la Suisse, vendredi soir. Ce sera le premier duel de médaille d’or entre ces deux nations à ce tournoi.
 

« Ils sont les favoris, mais je crois en nos chances si nous travaillons fort. Nous avons des joueurs qui manoeuvrent bien avec la rondelle », a mentionné l’entraîneur-chef de la Finlande, Jussi Ahokas.
 

Cayden Primeau a fait 35 arrêts, neuf de plus que Pyotr Kochetkov. Primeau a été repêché par le Canadien de Montréal en 2017, au septième tour.
 

« Je voulais juste rester calme et en contrôle, a dit Primeau. Je savais qu’ils allaient bourdonner jusqu’à la fin. Je voulais juste rester en bonne position. »
 

« Ils ont eu des chances mais Cayden a fait de bons arrêts, a confié l’attaquant Josh Norris. Il nous a gardés dans le match et nous avons converti nos occasions. Les gars ont fait du beau travail. »
 

Primeau est le fils de l’ancien joueur de la LNH Keith Primeau.
 

« Quand vous affrontez une équipe aussi forte que la Russie, l’adversaire va créer des chances de marquer et vous voulez que votre dernier rempart soit fiable, a dit l’entraîneur des Américains Mike Hastings, à propos de son gardien. Ça vous permet de reprendre votre souffle à l’occasion. Cayden a été à la hauteur. »
 

Les Américains sont donc assurés de faire mieux que leur médaille de bronze de l’an dernier. Ils avaient alors battu la Russie en quarts de finale.
 

Wahlstrom a marqué à 14:29 au premier tiers. Logan Cockerill semblait vouloir tirer avant de refiler à Wahlstrom, un choix de première ronde des Islanders de New York, en 2018.


Puis, à 4:20 au deuxième vingt, Chmelevski, un espoir des Sharks de San Jose, a fait mouche avec Vitali Kravtsov au cachot, pour avoir fait trébucher. Jack Hughes l’a repéré devant le filet.
 

Denisenko a répliqué à 14:36 au deuxième engagement. Il a été un choix de premier tour des Panthers de la Floride l’an dernier.
 

Au milieu de la première période, les arbitres ont refusé un but à Nikita Shashkov, jugeant qu’il a fait un mouvement pour pousser la rondelle dans le but avec le patin.
 

Le match a été disputé devant 14 355 personnes, au Rogers Arena.
 

Quelques heures plus tard, Aarne Talvitie a marqué deux buts en moins de trois minutes au premier engagement, aidant les Finlandais à écraser la Suisse 6-1.
 

Talvitie, le capitaine de l’équipe finlandaise et un choix de sixième ronde des Devils du New Jersey, a touché la cible quatre fois en six parties pendant le tournoi.
 

Jesse Ylonen, un espoir du Canadien, a ouvert le pointage dès la 40e seconde de jeu et la Finlande s’est donné une confortable avance de 4-0 à la suite de seulement huit lancers.
 

« Je crois que nous avons très bien joué. Nous n’avons pratiquement rien donné à la Suisse, a observé Ahokas. Nous étions prêts à jouer et nous étions venus pour gagner. »


Aleksi Heponiemi a ajouté un but et trois assistances, Rasmus Kupari a amassé un but et deux aides alors que le défenseur Henri Jokiharju a trouvé le fond du filet une fois pour la Finlande.
 

« Nous avions des ailes en première période, a fait valoir Heponiemi. J’ai vraiment aimé tout notre match et je suis heureux de faire partie de l’équipe. »
 

Le gardien Ukko-Pekka Luukkonen n’a eu qu’à stopper 16 rondelles pour enregistrer la victoire. Philipp Kurashev, des Remparts de Québec, a été le seul à le déjouer.
 

Luca Hollenstein a été chassé du filet suisse après 7:43 de jeu. En relève, Akira Schmid a bloqué 23 des 25 lancers dirigés vers lui.
 

La Finlande a montré un dossier de 2-2 lors de la ronde préliminaire, mais elle a accédé aux demi-finales en battant le Canada 2-1 en prolongation. La Suisse a présenté une fiche de 1-2-1 et elle a surpris la Suède 2-0 en quarts de finale.