«De la parole aux actes»

Patrick Leduc (15) a porté les couleurs de l’Impact de 2000 à 2010. L’ex-milieu de terrain a notamment remporté le championnat de la A-League, en 2004, et celui de la NASL, en 2009, avec le onze montréalais.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Patrick Leduc (15) a porté les couleurs de l’Impact de 2000 à 2010. L’ex-milieu de terrain a notamment remporté le championnat de la A-League, en 2004, et celui de la NASL, en 2009, avec le onze montréalais.

Désirant doter l’Impact de Montréal d’un nouvel organigramme, le président du club montréalais, Joey Saputo, a créé le nouveau poste de directeur administratif des opérations soccer, qu’il a immédiatement confié à l’ex-joueur et analyste Patrick Leduc.

Le Lambertois, qui aura 41 ans le 26 décembre, a porté les couleurs de l’Impact de 2000 à 2010. L’ex-milieu de terrain a notamment remporté le championnat de la A-League, en 2004, et celui de la NASL, en 2009, avec le onze montréalais.

Depuis 2011, il agissait à titre d’analyste soccer à RDS ainsi qu’à La Presse, où il évaluait les performances de la formation après chaque rencontre.

« Je ne savais pas l’enthousiasme que Pat avait pour cette organisation. En lisant ce qu’il écrivait, on pouvait parfois en douter. Mais en réunion avec lui, j’ai été impressionné par ce qu’il peut apporter au club », a lancé le président, mi-figue, mi-raisin.

« J’ai eu la chance d’observer l’évolution du club depuis son accession à la MLS en 2012. J’ai eu le plaisir de décrire, d’analyser et de commenter de façon assidue l’actualité du Bleu-blanc-noir. […] Mais aujourd’hui, il est temps de passer de la parole aux actes. »

Dans le cadre de ses fonctions — il entrera en poste le 7 janvier —, Leduc supervisera les programmes et les budgets de l’Académie du club, ainsi que les opérations du Centre Nutrilait. C’est aussi lui qui sera le lien entre Rémi Garde et l’Académie. Leduc sera également chargé de développer les relations du club avec les fédérations provinciale et nationale.

De plus, il s’occupera de la gestion administrative de la première équipe, notamment de son budget d’exploitation et de tous les services connexes. « Je me suis dit qu’au lieu de trouver l’emploi pour une personne, j’allais trouver une personne pour l’emploi, a expliqué le président Saputo. Quand j’ai mis sur pied les définitions de tâches de ce poste, des noms me sont venus en tête, en interne comme en externe. Le nom qui me venait en tête si nous allions en externe, c’était celui de Patrick. »

En réunion avec [Patrick Leduc], j’ai été impres-sionné par ce qu’il  peut apporter au club

 

Nouvelles structures

Saputo dit toujours être en train de penser aux façons d’améliorer son club. Ses réflexions lui ont fait apporter d’importants changements à son organigramme.

Le club montréalais a notamment jumelé ses efforts avec le FC Bologne, également propriété de Saputo. Le club italien compte sur sept dépisteurs internationaux, ce qui fait en sorte que certaines tâches ont dû être revues, notamment celles de Nick De Santis.

Celui qui a longtemps dirigé les opérations soccer de l’Impact ne sera plus un super-dépisteur, mais il conservera ses tâches en Amérique du Sud, en plus d’être un ambassadeur du club, afin de l’aider à recruter des joueurs d’envergure. Il se rapportera maintenant au directeur du recrutement.

Saputo a également indiqué que pour l’instant, Richard Legendre, le vice-président exécutif, opérations soccer et stade Saputo, ne sera pas remplacé.

« Certaines de ses responsabilités ont déjà été redistribuées au sein de l’organisation. Par exemple, les relations avec les fédérations, ainsi que la supervision de la surface de jeu au stade Saputo, reviendront à Patrick Leduc. »

Le président n’exclut toutefois pas une nouvelle nomination dans les prochains mois.