Finales de la WTA: Osaka doit abandonner, Bertens accède aux demi-finales

Naomi Osaka, la seule Japonaise à avoir remporté un titre du Grand Chelem, a quitté le terrain afin de recevoir des soins après le huitième jeu alors qu’elle tirait de l’arrière 5-3.
Photo: Vincent Thian Associated Press Naomi Osaka, la seule Japonaise à avoir remporté un titre du Grand Chelem, a quitté le terrain afin de recevoir des soins après le huitième jeu alors qu’elle tirait de l’arrière 5-3.

Naomi Osaka, championne des Internationaux des États-Unis, a conclu sa première participation aux Finales de la WTA avec une blessure et une fiche de 0-3.

Osaka avait perdu la première manche 6-3 face à Kiki Bertens quand elle a abandonné en raison d’une blessure à la jambe gauche.

Bertens a donc été créditée d’une victoire en deux manches et s’est qualifiée pour les demi-finales.

« Je me suis blessée au muscle ischio-jambier gauche dès mon premier match, a expliqué Osaka. C’était de pire en pire chaque fois que je jouais.

« Je voulais vraiment essayer parce que c’était le dernier tournoi, et j’estimais que c’était vraiment injuste pour tous ceux qui sont venus voir le match. »

Osaka, la seule Japonaise à avoir remporté un titre du Grand Chelem, a quitté le terrain afin de recevoir des soins après le huitième jeu alors qu’elle tirait de l’arrière 5-3. Elle a perdu son service sans marquer un seul point au neuvième jeu et a ensuite décidé d’abandonner.

Âgée de 21 ans, Osaka a entrepris l’année au 68e échelon et occupe maintenant le 4e rang mondial. Elle a battu Serena Williams en finale des Internationaux des États-Unis.

« Ç’a été une année folle, a reconnu Osaka. Pour moi, cela fait beaucoup de nouvelles expériences. Je suis très reconnaissante d’avoir obtenu toutes ces occasions. »

Bertens a obtenu son billet pour ce tournoi qui clôture la saison lorsque la numéro 1 mondiale Simona Halep s’est retirée en raison d’une blessure au bas du dos.

« La vie est parfois comme ça, a déclaré Bertens, qui a vaincu 12 joueuses du top 10 cette saison. Je pense que j’ai peut-être eu un peu de chance.

« Je mérite d’être ici. Maintenant, j’ai joué trois bons matchs. Jouons-en un autre demain. »

Elina Svitolina et Karolina Pliskova ont atteint les demi-finales dans l’autre groupe, jeudi.

Plus tard vendredi, l’Américaine Sloane Stephens a porté son dossier à 3-0 grâce à une victoire de 6-3, 6-3 contre l’Allemande Angelique Kerber.

En demi-finale, elle affrontera Pliskova.

Ainsi, c’est la première fois depuis le retour de la formule de tournoi en rotation, en 2003, qu’aucune des quatre premières têtes de série — Kerber, Caroline Wozniacki, Osaka et Petra Kvitova, dans l’ordre — n’atteint les demi-finales.

« Les quatre joueuses, dans nos groupes respectifs, ont toutes très bien joué, a déclaré Stephens au sujet des demi-finalistes. Je crois que c’est très bon pour nous, et pour les plus jeunes joueuses, de montrer notre valeur. »


La WTA nomme son trophée de fin de saison en hommage à Chris Evert

L’Association féminine de tennis (WTA) a nommé son trophée remis à la joueuse no 1 au monde au terme de la saison en l’honneur de Chris Evert.

La Roumaine Simona Halep a donc reçu le trophée Chris Evert, elle qui a conclu la saison au premier rang mondial pour une deuxième année de suite. Halep ne participait pas aux Finales de la WTA en raison d’une blessure au dos.

Evert a été la première joueuse à dominer le classement quand il a été créé en 1975. Dans un communiqué publié par la WTA, Evert a affirmé que c’était « un honneur et un privilège » de voir le trophée être nommé en son honneur.

Un total de 25 joueuses ont occupé le premier rang du classement de la WTA. L’Allemande Steffi Graf a terminé huit saisons en tant que reine du tennis entre 1987 et 1996, un record.