Bouchard écrase Suarez Navarro au 2e tour de l’Omnium du Luxembourg

La Québécoise, 108e au monde, est venue à bout de la troisième tête de série en 53 minutes seulement.
Photo: Kena Betancur Agence France-Presse La Québécoise, 108e au monde, est venue à bout de la troisième tête de série en 53 minutes seulement.

Eugenie Bouchard a écrasé l’Espagnole Carla Suarez Navarro 6-1, 6-0 au deuxième tour de l’Omnium du Luxembourg mercredi et elle affrontera en quarts de finale l’Allemande Andrea Petkovic.

La Québécoise, 108e au monde, est venue à bout de la troisième tête de série en 53 minutes seulement. Pour y parvenir, elle a notamment décoché un as et n’a commis que deux doubles fautes.

En vertu de ce résultat, la Québécoise présente maintenant un dossier de 2-3 en carrière contre Suarez Navarro. C’était la première fois qu’elle l’emportait contre l’Espagnole depuis les quarts de finale aux Internationaux de France en 2014.

En fin de journée, Petkovic, 67e joueuse au monde, a vaincu la Tchèque Katerina Siniakova 6-2, 6-3.

Mardi, Bouchard avait éliminé la Hongroise Timea Babos, 63e raquette mondiale, en deux manches de 6-4, 6-2 au premier tour mardi. De plus, elle avait écarté plus tôt en qualifications la Roumaine Raluca Serban et la Suisse Jil Teichmann.

Victoire de Shapovalov

Au premier tour de l’Omnium de Stockholm, Denis Shapovalov a difficilement défait son compatriote Peter Polansky 6-3, 5-7 et 7-5 mercredi.

Shapovalov, 7e tête de série du tournoi, a mis un terme à la rencontre contre la 130e raquette mondiale en 2 h et 33 min.

« Nous avons joué du très bon tennis aujourd’hui. Je savais que ce ne serait pas un match facile, car j’ai affronté Peter à plusieurs reprises et je sais ce dont il est capable, a confié Shapovalov après le match. J’ai beaucoup de respect pour lui, et il a de nouveau démontré qu’il est capable de jouer à un niveau très élevé. »

Le 30e joueur mondial a réussi neuf as, contre quatre pour Polansky, mais il a commis cinq doubles fautes. De plus, Shapovalov a brisé son adversaire à trois reprises, ayant été lui-même victime de deux bris au cours de cette rencontre.

L’Ontarien, qui est originaire de Richmond Hills, affrontera en huitièmes de finale le Letton Ernests Gulbis, un vétéran âgé de 30 ans qui pointe au 145e rang mondial. Il s’agira du premier duel entre eux en carrière. « Ce sera un autre match très difficile, car Ernests a beaucoup d’expérience sur le circuit, a confié le Canadien. Je me souviens de l’avoir vu jouer à la télé quand j’étais petit, notamment en quarts de finale des Internationaux de France, donc je sais que ce sera un autre gros match. »

Pospisil surprend Raonic

En deuxième ronde au tournoi d’Anvers, Vasek Pospisil a surpris son compatriote canadien Milos Raonic 7-6 (3) et 7-5, mercredi.

Pospisil est 79e à l’ATP. L’Ontarien Raonic, 20e, était la troisième tête d’affiche du tournoi. Le match a donné lieu à une vingtaine d’as, dont onze pour le vainqueur. Pospisil a également réussi le seul bris du match, au onzième point de la deuxième manche.

Pospisil a une fiche de 1-2 contre Raonic. Son prochain rival sera Gaël Monfils ou Jo-Wilfried Tsonga. Les Français vont croiser le fer jeudi.