Simona Halep l’emporte à l’arraché au 2e tour

<p>Halep a puisé dans ses ressources pour gagner cinq des six derniers jeux, dont le décisif au service de Pavlyuchenkova.</p>
Photo: Minas Panagiotakis Getty Images Agence France-Presse

Halep a puisé dans ses ressources pour gagner cinq des six derniers jeux, dont le décisif au service de Pavlyuchenkova.

La Roumaine Simona Halep a eu besoin de toute sa fougue et de sa détermination pour accéder à la troisième ronde du tournoi de tennis féminin de la Coupe Rogers jeudi après-midi au stade IGA.

Dans un match entamé mercredi soir et interrompu à cause de la pluie après 38 minutes de jeu, la première tête de série et numéro un mondiale a dû venir de l’arrière pour vaincre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova 7-6 (9), 4-6, 7-5. Au total, le duel a duré trois heures huit minutes.

Pavlyuchenkova, qui a subi un huitième revers en autant de sorties contre Halep en carrière, avait forcé la tenue d’une troisième manche après avoir réalisé un bris lors du neuvième jeu du deuxième set, ce qui lui donnait alors l’avance 5-4.

La Russe de 27 ans a répété le tour de force dès le premier jeu de la manche décisive et semblait en contrôle du match avec une avance de 4-2. Mais Halep a puisé dans ses ressources pour gagner cinq des six derniers jeux, dont le décisif au service de Pavlyuchenkova.

« Ç’a été difficile parce qu’elle est très combative sur le court. Et avec le vent, je ne ressentais pas le rythme du match. Mais je me suis battue jusqu’à la fin et c’est la raison pour laquelle j’ai pu gagner », a déclaré Halep en entrevue avec la WTA.

Après avoir passé exactement deux heures 30 minutes sur le court central, Halep y retournera en soirée pour affronter Venus Williams, 13e tête de série, en troisième ronde. L’expérimentée Américaine a passé une heure de moins sur le court que Halep, chemin faisant vers une victoire de 7-6 (4), 6-4 contre la Roumaine Sorana Cristea.

Dans une autre rencontre amorcée mercredi soir, la Britannique Johanna Konta a complété son travail de démolition contre la Bélarusse Victoria Azarenka, qu’elle a éliminée 6-3, 6-1, en 1 h 23 minutes.

Bien qu’elle n’ait eu besoin que de 27 minutes pour compléter ce match, Konta n’a pas été en mesure de réaliser un doublé. En fin d’après-midi, elle a baissé pavillon devant l’Ukrainienne Elina Svitolina. Championne en titre et cinquième tête de série, Svitolina a gagné 6-3, 6-4.

Dans le quatrième et dernier match de deuxième tour de la journée, la Bélarusse Aryna Sabalenka a pris sa revanche face à la Danoise Caroline Wozniacki, deuxième tête de série, l’emportant 5-7, 6-2, 7-6 (4). Âgée de 20 ans et classée 39e au monde, Sabalenka s’était inclinée en finale du tournoi d’Eastbourne, le 30 juin, 7-5, 7-6 (5) contre Wozniacki lors de leur seul affrontement en carrière.

Après un duel qui a duré deux heures 31 minutes, Sabalenka affrontera la Belge Elise Mertens en milieu de soirée.

Stephens, première en quarts

L’Américaine Sloane Stephens a été la première joueuse à atteindre les quarts de finale grâce à une victoire de 6-2, 7-5 contre l’Espagnole Carla Suarez-Navarro.

Si l’on exclut une baisse de régime en milieu de deuxième manche, alors qu’elle a laissé sa rivale éponger un déficit de 1-5, Stephens a été solide face à une joueuse expérimentée, classée 27e au monde.

Son cinquième bris de l’affrontement, lors du 11e jeu du deuxième set, lui a permis de reprendre l’avance. La troisième joueuse mondiale a mis fin au duel à sa quatrième balle de match, grâce à un coup droit en croisé qui n’a donné aucune chance à l’Espagnole.

« Elle a relevé le niveau de son jeu et a commencé à mieux jouer, a analysé l’Américaine de 25 ans. Elle a fait appel à son entraîneur à 5-2 (au deuxième set), elle a joué de façon légèrement différente. Ce sont des choses qui arrivent parfois. Je suis contente de m’être ressaisie et d’avoir joué avec ardeur lors des deux derniers jeux. »

Stephens affrontera vendredi la Lettonne Anastasija Sevastova, qui a surpris l’Allemande Julia Goerges, 10e tête de série, 6-3, 7-6 (2).

L’Australienne Ashleigh Barty, 15e tête de série, a également accédé aux quarts de finales grâce à une victoire de 7-6 (3), 6-4 contre la Française Alizé Cornet. Barty affrontera la Néerlandaise Kiki Bertens, qui a causé une autre surprise en éliminant la Tchèque Petra Kvitova, classée 8e, 6-3, 6-2 en seulement 72 minutes.

Ç’a été difficile parce qu’elle est très combative sur le court. Et avec le vent, je ne ressentais pas le rythme du match. Mais je me suis battue jusqu’à la fin et c’est la raison pour laquelle j’ai pu gagner.