Lewis Hamilton remporte aisément le Grand Prix de France

Lewis Hamilton, après sa victoire au Grand Prix de France, dimanche
Photo: Claude Paris Associated Press Lewis Hamilton, après sa victoire au Grand Prix de France, dimanche

Le pilote de l’écurie Mercedes Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Formule 1 de France, dimanche, pour reprendre la tête du classement des pilotes.

Max Verstappen, à bord de sa voiture Red Bull, et Kimi Raikkonen, chez Ferrari, ont franchi la ligne d’arrivée aux deuxième et troisième rangs pour compléter le podium.

Hamilton, le champion en titre, n’a pas été menacé après qu’il eut effectué le premier virage une demi-seconde avant que Sebastian Vettel entre en contact avec son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas.

Vettel a eu besoin d’un nouvel aileron avant sur sa Ferrari et il a dû remonter la pente pour finalement terminer au cinquième échelon, derrière le pilote de l’écurie Red Bull Daniel Ricciardo.

Après huit courses, Hamilton a 145 points. Vettel, qui a amorcé la journée avec une avance d’un point, tire maintenant de l’arrière par 14 points.

Il s’agissait d’une 65e victoire en carrière pour Hamilton, qui occupe le deuxième rang de l’histoire à ce chapitre. Seul Michael Schumacher en a plus avec un total de 91.

Le Québécois Lance Stroll n’a pas été en mesure de finir l’épreuve, étant victime d’une crevaison alors qu’il restait deux tours à faire.

Pendant que Hamilton remerciait son équipe pour son bon travail, Vettel se lamentait qu’il avait perdu ce Grand Prix dès le premier tour.

S’élançant de la troisième position, derrière les deux Mercedes, Vettel a tenté de se faufiler devant Bottas au premier virage, mais il a plutôt heurté le pneu arrière gauche du Finlandais.

Quelques moments plus tard, Pierre Gasly a piloté sa monoplace Toro Rosso dans l’arrière de la Force India d’Esteban Ocon, mettant fin à la course des deux pilotes et marquant l’arrivée de la voiture de sécurité.

Vettel et Bottas sont passés aux puits avant de revenir à l’arrière du peloton. Les officiels ont d’ailleurs décerné une pénalité de cinq secondes à Vettel pour sa responsabilité dans l’accident.

Hamilton a par la suite roulé en tête pour rebondir après une décevante cinquième place au Grand Prix du Canada, disputé à Montréal il y a deux semaines.