Formule 1: un nouveau départ pour Verstappen à Montréal?

Verstappen rencontrait ses admirateurs, ce jeudi, à Montréal.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Verstappen rencontrait ses admirateurs, ce jeudi, à Montréal.

C’est un secret de Polichinelle : l’équipe Red Bull disposera d’une amélioration moteur juste à temps pour le Grand Prix de Formule 1 du Canada. Sans entrer dans les détails sur cette innovation, le pilote Max Verstappen semblait optimiste à l’aube du week-end.

« Oui, j’ignore jusqu’à quel point nous pourrons augmenter notre vitesse, mais une chose est certaine, c’est que c’est toujours agréable de pouvoir compter sur davantage de chevaux-vapeur », a-t-il déclaré.

Verstappen espère ainsi que Red Bull pourra rétrécir l’écart de puissance qui persiste entre son moteur Renault et ceux de Ferrari et Mercedes.

« Je crois que nous avons une bonne voiture, et si nous réduisons un peu l’écart, alors nous pourrons être compétitifs. Mais je ne crois pas que nous soyons encore au niveau de Ferrari et Mercedes », a expliqué celui qui avait été contraint à l’abandon l’an dernier à Montréal.

Des difficultés

Le principal intéressé ne s’en cache pas, il connaît des difficultés sur le circuit cette saison. À l’aube de l’épreuve sur le circuit Gilles-Villeneuve, le pilote de 20 ans occupe le sixième rang du championnat avec 35 points — loin derrière son coéquipier, Daniel Ricciardo, troisième à 72.

Verstappen a commis des erreurs de pilotage inhabituelles cette saison, dont la plus spectaculaire s’est produite au Grand Prix d’Azerbaïdjan. Il a alors été coupable d’un accrochage avec Ricciardo qui a coûté la course aux deux pilotes Red Bull.

Puis, il y a deux semaines à Monaco, il a été victime d’une sortie de piste à la toute fin des essais libres. Il s’est ainsi élancé de la toute dernière position sur la grille de départ.

En conférence de presse jeudi, Verstappen a paru exaspéré de devoir revenir sur ses erreurs passées. Les membres des médias lui ont demandé à répétition pourquoi il commettait autant d’erreurs, au point où il a fini par lâcher : « Je vais finir par donner un coup de tête à quelqu’un ! »

Ces bourdes ne sont pas passées inaperçues aux yeux du patron de Red Bull, Christian Horner, qui a effectué une sortie publique virulente envers son jeune pilote à Monaco. « Il faut qu’il apprenne de ça et qu’il arrête de faire ces erreurs », avait prévenu le patron de Red Bull.