Blessée, Serena Williams déclare forfait à Roland-Garros

Williams, détentrice de 23 titres en simple féminin de tournois du Grand Chelem, s’est retirée de la compétition en raison d’une blessure à la poitrine.
Photo: Pauline Ballet FFT via Associated Press Williams, détentrice de 23 titres en simple féminin de tournois du Grand Chelem, s’est retirée de la compétition en raison d’une blessure à la poitrine.

Paris — L’intrigant duel de quatrième tour entre l’Américaine Serena Williams et la Russe Maria Sharapova, au programme de la journée de lundi des Internationaux de tennis de France, n’a pas eu lieu.

Williams, détentrice de 23 titres en simple féminin de tournois du Grand Chelem, s’est retirée de la compétition en raison d’une blessure à la poitrine.

« C’est extrêmement décevant », a déclaré l’Américaine de 36 ans lors d’une conférence de presse lundi.

« Mais aussi, j’avais fait la promesse à moi-même, à mon entraîneur et à mon équipe que si je ne me sens pas à au moins 60 % ou 50 % [de mes capacités], alors je ne devrais probablement pas jouer. »

Williams a expliqué qu’elle est incapable d’effectuer des services à cause d’un problème au muscle pectoral droit. Sa voix a légèrement tremblé lorsqu’elle a expliqué qu’elle subira un examen d’imagerie par résonance magnétique et qu’elle consultera ses médecins avant de déterminer la marche à suivre.

« Le fait que je sois absolument incapable de servir est une bonne indication que je devrais peut-être retourner faire mes devoirs, demeurer positive et essayer de me rétablir plutôt que de faire en sorte que la situation empire. »

Williams participait à un tournoi du Grand Chelem pour la première fois en 16 mois, et pour la première fois depuis la naissance de sa fille en septembre.

L’Américaine a précisé qu’elle a commencé à ressentir des douleurs à la poitrine lors de sa victoire contre Julia Goerges lors d’un match de troisième ronde samedi.

« C’était vraiment douloureux, a-t-elle affirmé, et je ne savais pas de quoi il s’agissait. »

Malgré cela, Williams a disputé un match de double qu’elle a perdu avec sa soeur aînée Venus, dimanche, et tenté d’atténuer la douleur en y apposant un pansement. Mais rien n’était suffisamment efficace pour permettre à Williams de penser qu’elle pouvait continuer de jouer dans le tournoi.

Ce retrait assure à Sharapova, elle-même gagnante de cinq tournois du Grand Chelem en carrière, incluant un doublé à Roland-Garros, d’accéder aux quarts de finale.

Le rendez-vous de lundi entre Williams et Sharapova était perçu comme l’un des plus attendus du volet du simple féminin, même si Williams a gagné 19 des 21 matchs contre Sharapova dont les 18 derniers.

Selon Thomas Hogstedt, l’entraîneur de Sharapova, celle-ci attendait près du court et était prête à jouer lorsqu’ils ont été informés du retrait de Williams.

« Ç’a été un choc. Nous étions prêts. Nous nous sommes préparés longtemps pour ce match », a déclaré Hogstedt, qui a ajouté que la confiance de Sharapova est élevée en prévision des quarts de finale.

« Elle sait qu’elle joue bien et donc, elle est prête », a aussi mentionné Hogstedt.

En quarts de finale, Sharapova affrontera la gagnante de l’affrontement entre l’Espagnole Garbine Muguruza, troisième tête de série, et l’Ukrainienne Lesia Tsurenko.

Wozniacki éliminée, Halep progresse

Plus tôt lundi, les espoirs de la Danoise Caroline Wozniacki de mettre la main sur un deuxième titre consécutif à un tournoi du Grand Chelem se sont envolés.

Deuxième tête de série, Wozniacki s’est inclinée en deux manches de 7-6 (5), 6-3 face à la Russe Daria Kasatkina.

Le duel avait commencé dimanche, mais avait été suspendu en raison de la noirceur.

En deuxième manche, Kasatkina, 14e tête de série, a réalisé un bris de service qui lui a permis de se donner une avance de 5-3. Elle a protégé son service au jeu suivant pour assurer sa première présence en quarts de finale à un tournoi du Grand Chelem.

La Russe de 21 ans a signé une troisième victoire consécutive contre Wozniacki, qui a remporté les Internationaux d’Australie pour son premier titre majeur en carrière en janvier. La Danoise n’a cependant jamais réussi à franchir les quarts de finale aux Internationaux de France.

Quant à Kasatkina, elle livrera bataille à l’Américaine Sloane Stephens, la championne en titre des Internationaux des États-Unis.

De son côté, la Roumaine Simona Halep, favorite du tournoi, a poursuivi sa route vers la quête d’un premier titre à un tournoi du Grand Chelem grâce à une convaincante victoire de 6-2, 6-1 contre la Belge Elise Mertens, classée 16e.

Halep, vaincue en finale des Internationaux d’Australie en 2018 et lors des finales à Roland-Garros en 2014 et en 2017, n’a eu besoin que de 59 minutes pour vaincre Mertens.

Son prochain match la mettra aux prises à l’Allemande Angelique Kerber. Classée 12e, Kerber a vaincu la Française Caroline Garcia, septième tête de série, en deux manches de 6-2, 6-3.