Djokovic et Halep poursuivent leur route aux Internationaux de France

Le Serbe Novak Djokovic, lors de son match contre Jaume Munar, mercredi à Roland-Garros
Photo: Christophe Simon Agence France-Presse Le Serbe Novak Djokovic, lors de son match contre Jaume Munar, mercredi à Roland-Garros

En dépit de tous ses succès au fil des ans — il a décroché 12 titres majeurs en carrière, a complété le Grand Chelem — Novak Djokovic a encore de la difficulté à bâtir sa confiance ces temps-ci.

C’est ce qui arrive lorsqu’on est victime d’une blessure au coude droit qui nécessite une longue convalescence.

Djokovic s’est confié mercredi, après avoir signé une autre victoire en manches consécutives — ponctuée de hauts et de bas, de son propre avis — pour atteindre le troisième tour des Internationaux de tennis de France. Face à l’Espagnol Jaume Munar, le Serbe a signé une victoire de 7-6 (1), 6-4, 6-4. Ses deux victoires jusqu’ici ont été acquises contre des joueurs qualifiés, et aucune d’entre elles n’a été impressionnante.

« En ce moment, je ne joue pas au niveau que j’aimerais atteindre, mais en même temps, je suis conscient qu’il s’agit d’un long processus. Et j’essaie de ne pas me décourager », a déclaré Djokovic, la 20e tête de série à Paris, soit son pire classement dans un tournoi du Grand Chelem depuis les Internationaux des États-Unis en 2006.

Au moins, il a pu ménager son énergie en prévision de son prochain match. Ce qui ne fut pas le cas pour plusieurs têtes de série, qui ont dû se retrousser les manches afin de poursuivre leur parcours à Paris.

Ce fut le cas de la deuxième tête de série Alexander Zverev, qui a tiré de l’arrière par une manche et un bris avant d’éventuellement orchestrer une remontée qui lui a permis de vaincre le Serbe Dusan Lajovic 2-6, 7-5, 4-6, 6-1, 6-2 au deuxième tour.

« Vous faites comme si nous pensions constamment à ça. Mais ce n’est pas le cas. Nous jouons et tentons de gagner chaque point, chaque jeu. Quand tu tires de l’arrière deux manches à une, c’est comme si tu tirais de l’arrière une manche à zéro dans un match de trois manches. Nous ne nous y attardons pas : “Oh, je tire de l’arrière deux manches à une. Que vais-je faire ? Comment vais-je jouer le prochain point ?” a-t-il expliqué. Nous jouons de notre mieux. Nous changeons peut-être un peu notre approche, afin de voir si nous pouvons gagner le prochain point, ou le prochain jeu. »

Zverev a ainsi égalé sa meilleure performance en carrière à Roland-Garros ; il avait aussi atteint le troisième tour il y a deux ans.

La quatrième tête de série Grigor Dimitrov a également souffert avant de venir de l’arrière pour battre l’Américain Jared Donaldson 6-7 (2), 6-4, 4-6, 6-4, 10-8 au cours d’un match marathon de quatre heures et 19 minutes au deuxième tour sur le court no 18.

Le Japonais Kei Nishikori a lui aussi dû effacer un déficit avant de montrer la sortie au favori local Benoît Paire 6-3, 2-6, 4-6, 6-2, 6-3 au bout de près de trois heures de jeu sur le court Philippe Chatrier.

Une autre tête de série n’a pas eu autant de chance.

Le Français Jérémy Chardy a laissé filer une avance de deux manches avant d’écarter la 17e tête de série Tomas Berdych 7-6 (5), 7-6 (8), 1-6, 5-7, 6-2 au deuxième tour.

Le compatriote de Chardy, Gilles Simon, a quant à lui fait plaisir à ses partisans en éliminant l’Américain Sam Querrey 1-6, 7-6 (3), 6-4, 6-1 au deuxième tour.

En fin de journée, le match de deuxième tour entre Dominic Thiem et le Grec Stefanos Tsitsipas a été interrompu en raison de la noirceur, alors que la septième tête de série menait 6-2, 2-6, 6-4.

Halep et Wozniacki au troisième tour

Plus tôt mercredi, la favorite Simona Halep a fait fi de sa nervosité et accédé au deuxième tour après avoir vaincu l’Américaine Alison Riske 2-6, 6-1, 6-1.

La double championne de Wimbledon Petra Kvitova a quant à elle poursuivi sa route au troisième tour, après avoir éliminé l’Espagnole Lara Arruabarrena 6-0, 6-4 sur le court no 1.

Halep a pris une pause pour se rendre aux toilettes après que Riske eut pris les commandes 5-0, et la 83e joueuse mondiale s’est éventuellement adjugé la première manche. Halep est toutefois revenue sur le court transformée. La Roumaine a sorti une nouvelle raquette de son sac et s’est mise à attaquer agressivement le service de Riske, la brisant à zéro dès le premier jeu de la deuxième manche.

Entre-temps, Riske a perdu ses repères et n’a remporté que 22 points. Elle a ainsi perdu les deuxième et troisième manches, sans appel.

Ce match, le dernier de premier tour chez les dames dans ce tournoi du Grand Chelem, avait été remis mardi en raison des orages qui ont balayé Roland Garros.

Halep affrontera au prochain tour l’Américaine Taylor Townsend, 72e joueuse mondiale.

La Roumaine doit atteindre au moins le carré d’as cette année afin de préserver son premier rang mondial à la conclusion des Internationaux de France. Celle qui pourrait le lui ravir, la Danoise Caroline Wozniacki, n’entend toutefois pas lâcher le morceau.

En fin de journée, la deuxième tête de série n’a concédé que 25 points en route vers une victoire à sens unique de 6-1, 6-0 contre l’Espagnole Georgina Garcia Perez au deuxième tour, tandis que la championne en titre des Internationaux des États-Unis, Sloane Stephens, a écrasé la qualifiée Magdalena Frech 6-2, 6-2.

En double, les soeurs Serena et Venus Williams ont signé leur première victoire en double en près de deux ans. Les Américaines ont atteint le deuxième tour en disposant des Japonaises Shuko Aoyama et Miyu Kato 4-6, 6-4, 6-1 devant une foule très bruyante sur le court no 3. 

Polansky est éliminé au premier tour

Il ne reste plus qu’un seul joueur de tennis canadien en lice aux Internationaux de France. Peter Polansky, de Thornhill, en Ontario, s’est incliné 6-3, 4-6, 6-2, 6-2 devant le Français Pierre-Hughes Herbert dans leur match de premier tour qui s’est conclu mercredi. La pluie avait interrompu leur match après deux manches mardi.