Après une dure bataille, Juan Martin del Potro élimine Milos Raonic

Cinquième tête de série, del Potro a eu besoin de 2 h 52 pour vaincre Raonic.
Photo: Michael Reaves / Getty Images North America / Agence France-Presse Cinquième tête de série, del Potro a eu besoin de 2 h 52 pour vaincre Raonic.

Key Biscayne — L’Argentin Juan Martin del Potro est venu de l’arrière et a éliminé le Canadien Milos Raonic en trois manches de 5-7, 7-6 (1), 7-6 (3) en quarts de finale de l’Omnium de Miami mercredi soir.

Cinquième tête de série, del Potro a eu besoin de 2 h 52 pour vaincre Raonic, qu’il avait battu avec beaucoup plus d’aisance en demi-finale de l’Omnium de tennis d’Indian Wells il y a moins de deux semaines.

Lors du jeu décisif, del Potro a profité d’une double faute de la 20e tête de série pour se donner une avance de 2-0. Les deux joueurs se sont échangé des minibris lors des septième et huitième points avant que l’Argentin ne mette fin à l’affrontement, dès sa première occasion, grâce à un coup droit en croisé sur lequel Raonic n’a rien pu faire.

Après deux manches où les deux joueurs ont été pratiquement intraitables au service, del Potro et Raonic ont soudainement été incapables de gagner leur service respectif pour amorcer le troisième set.

Les deux puissants cogneurs ont été victimes de bris consécutifs lors des quatre premiers jeux du set décisif avant de reprendre le contrôle et de forcer la tenue d’un deuxième bris d’égalité de suite.

Raonic avait mis la main sur le premier set lorsque del Potro a commis une double faute alors que le Canadien bénéficiait d’une balle de manche. Le deuxième set a été fort partagé jusqu’au bris d’égalité, quand l’Argentin a remporté les cinq premiers points, dont trois au service du Canadien.

En demi-finale, del Potro affrontera l’Américain John Isner, qui a signé 13 as et dominé le Sud-Coréeen Hyeon Chung 6-1 et 6-4.

« J’ai joué extrêmement bien. Je me sens plus fort à chaque match », a dit Isner, battu six fois sur huit cette année, avant son arrivée à Miami, mais qui depuis ce temps n’a échappé qu’un set sur neuf, en quatre matchs.

Collins bat son idole

Dans le tableau féminin, l’Américaine Danielle Collins, une qualifiée, a causé toute une surprise en écartant sa compatriote Venus Williams 6-2 et 6-3 à l’Omnium de Miami, mercredi.

C’est donc la 93e joueuse mondiale qui passe en demi-finales, au détriment de la huitième tête de série.

Collins, une athlète de 24 ans de St. Petersburg en Floride, a eu le dessus 4-1 pour les bris.

Sa prochaine rivale sera la sixième tête de série, Jelena Ostapenko, de la Lettonie.

Reine de Roland-Garros, Ostapenko a atteint les demi-finales du tournoi de Miami pour la première fois de sa carrière, battant Elina Svitolina 7-6 (3), 7-6 (5).

Ostapenko a vaincu l’Ukrainienne en une heure et cinquante minutes. La douzaine de bris a été répartie également.

Dans l’autre demi-finale des dames, jeudi après-midi, Sloane Stephens, du sud de la Floride, va se mesurer à Victoria Azarenka, du Bélarus. Cette dernière a remporté le tournoi en 2009, 2011 et 2016.