Félix Auger-Aliassime passe au deuxième tour à Indian Wells

Félix Auger-Aliassime, 17 ans, a du même coup signé le premier gain de sa carrière dans le tableau principal d’un tournoi du circuit de l’ATP.
Photo: Michael Reaves / Archives / Getty Images / Agence France-Presse Félix Auger-Aliassime, 17 ans, a du même coup signé le premier gain de sa carrière dans le tableau principal d’un tournoi du circuit de l’ATP.

Indian Wells — Le Canadien Félix Auger-Aliassime a accédé au deuxième tour du tournoi d’Indian Wells en défaisant son compatriote Vasek Pospisil en deux manches de 6-2, 7-6 (4), vendredi.

Le jeune homme de 17 ans a du même coup signé le premier gain de sa carrière dans le tableau principal d’un tournoi du circuit de l’ATP. Au deuxième tour, Auger-Aliassime se mesurera à un joueur qu’il connaît bien : le Canadien Milos Raonic.

Auger-Aliassime est devenu le quatrième joueur canadien à atteindre le tour suivant, après que Denis Shapovalov et Peter Polansky eurent gagné leur duel respectif à leur entrée dans le tournoi, jeudi soir.

À son premier affrontement contre Pospisil, Auger-Aliassime n’a pas paru intimidé et il a dominé son adversaire en le brisant dès la première partie. Il a réussi 12 coups gagnants et il s’est sauvé avec la première manche en seulement 32 minutes.

Le deuxième set a été un peu plus ardu, durant une heure et neuf minutes. Les deux joueurs ont su protéger leur service jusqu’au bris d’égalité.

Pospisil a brisé la séquence de son compatriote et il s’est donné une avance de 3-1 au bris d’égalité, mais Auger-Aliassime a répliqué au Canadien de 27 ans en le brisant à son tour pour mener 5-4. Le Montréalais a finalement confirmé sa victoire lors de sa première balle de match.

Auger-Aliassime a enregistré 11 as dans la rencontre alors que Pospisil, classé 75e au monde, en a inscrit deux.

La Canadienne Eugenie Bouchard disputait pour sa part un match de premier tour en double avec l’Américaine Sloane Stephens.

Les deux Nord-Américaines se sont cependant inclinées 6-7 (3), 6-2, 7-9 aux mains des Biélorusses Victoria Azarenka et Aryna Sabalenka.