Une saison d’apprentissage réussie pour Lance Stroll

Lance Stroll s’est dit satisfait de sa progression générale, mais a reconnu qu’il devra peaufiner sa stratégie en qualifications.
Photo: Nelson Almeida Agence France-Presse Lance Stroll s’est dit satisfait de sa progression générale, mais a reconnu qu’il devra peaufiner sa stratégie en qualifications.

À l’aube de l’avant-dernière course du calendrier 2017 de Formule 1, l’heure est déjà à un premier bilan partiel pour Lance Stroll. Le pilote natif de Mont-Tremblant s’est dit satisfait de sa progression générale, mais a reconnu qu’il devra peaufiner sa stratégie en qualifications.

Stroll traverse une belle séquence, lui qui a terminé dans les points lors de quatre des six derniers Grands Prix. Son rendement l’a d’ailleurs propulsé au 10e échelon du classement des pilotes avec 40 points, soit quatre de plus que son coéquipier chez Williams Felipe Massa. Le Québécois avait d’ailleurs admis plus tôt cette saison qu’un top 10 au classement général figurait parmi ses objectifs pour sa saison recrue.

« Je suis vraiment content de la façon dont les choses se déroulent, a-t-il mentionné en conférence de presse jeudi matin au Grand Prix du Brésil, à Interlagos. Certes, j’ai des choses à travailler en qualifications. J’ai commis de petites erreurs ici et là qui m’ont empêché d’exploiter pleinement mon potentiel. Je crois qu’avec du temps, de l’expérience et des analyses, je pourrai m’améliorer. »

D’ailleurs, Massa, qui prendra sa retraite à la conclusion de la campagne, n’a pas tari d’éloges pour son jeune coéquipier, qui a fêté son 19e anniversaire le 30 octobre.

« Il a grandement progressé, ce qui est assez normal, a confié le Brésilien âgé de 36 ans. La F1, c’est complètement différent des autres catégories. Tu dois apprendre, tu dois comprendre la voiture, les pneus, le moment où tu dois lancer un tour rapide, etc. Même si nous disposons des essais libres et de la séance de qualifications, c’est très difficile, car nous retournons chaque fois en piste avec de nouveaux pneus. Ça l’est encore plus en qualifications, car tu te retrouves en piste et tu dois immédiatement effectuer un tour rapide. Si tu ne le fais pas en Q1, sachant qu’un dixième de seconde sépare trois ou quatre équipes, dont la nôtre, en milieu de grille, alors tu te retrouves en danger d’être écarté de Q2.

« Je crois qu’entre la façon dont il [Stroll] a commencé la saison et où il se situe présentement, il y a une véritable progression, a-t-il ajouté. Il comprend beaucoup plus rapidement ce qu’il doit faire pendant la course, ses résultats le démontrent, et donc je crois que ce n’est qu’une question de temps avant que ça débloque en qualifications. »