Sebastian Vettel décroche la position de tête au GP de F1 du Mexique

Le pilote Ferrari a devancé le pilote Red Bull Max Verstappen par seulement 86 millièmes de seconde.
Photo: Clive Mason / Getty Images / Agence France-Presse Le pilote Ferrari a devancé le pilote Red Bull Max Verstappen par seulement 86 millièmes de seconde.

Mexico — Lewis Hamilton tentera de s’adjuger son quatrième championnat du monde en partant aux trousses de Sebastian Vettel.

Du moins au départ.

Vettel a décroché la position de tête lors de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Mexique, samedi après-midi.

Il s’agissait de la 50e pole de la carrière de l’Allemand, qui est quadruple champion du monde. Vettel a signé un chrono d’une minute et 16,488 secondes à l’Autodromo Hermanos Rodriguez, situé à 2200 m d’altitude.

Le pilote Ferrari a devancé le pilote Red Bull Max Verstappen par seulement 86 millièmes de seconde, tandis que le pilote Mercedes Lewis Hamilton, qui pourrait décrocher le championnat des pilotes dimanche, partira troisième, aux côtés de son coéquipier Valtteri Bottas. Le pilote Ferrari Kimi Raikkonen a complété le top-5.

« Je suis super frustré de ne pas avoir obtenu la position de tête, a commenté Verstappen. J’aurais pu aller encore plus vite. La deuxième place, c’est quand même bien. Mais j’espérais encore mieux. »

Hamilton convoitera un quatrième championnat du monde en carrière dimanche, et il pourra s’en assurer en terminant dans le top-5. Le Britannique a déclaré qu’il visait la victoire, qui serait sa 10e de la campagne et sa sixième lors des sept dernières courses.

Le Britannique dispose d’une avance de 66 points sur son principal adversaire dans la course au titre, Vettel.

Hamilton a triomphé l’an dernier au Mexique et semblait de toute évidence frustré d’avoir été incapable de décrocher la position de tête — et même de se retrouver sur la première ligne de la grille de départ.

« Nous pouvons encore l’emporter, je crois », a confié Hamilton.

Un bon départ pourrait lui permettre de se hisser en tête, sur une piste où la grille de départ s’échelonne sur l’une des plus longues lignes droites de la saison en F1, des paramètres qui favorisent la puissance du moteur Mercedes.

« Le premier virage est loin devant, a précisé Hamilton. Nous devrions avoir du plaisir. »

Il voudra également éviter de se retrouver dans une mêlée devant lui. Vettel et Verstappen étaient partis des deux premiers rangs au Grand Prix de Singapour lorsqu’un coup de volant brusque de l’Allemand a provoqué un accrochage entraînant l’abandon des deux voitures.

Le premier virage pourrait être aussi rocambolesque au Mexique. Trois pilotes ont été impliqués dans des incidents l’an dernier, lorsque des voitures se sont retrouvées dans le gazon avant de revenir en piste. Hamilton n’avait pas été pénalisé, mais ce fut le cas pour Verstappen, le privant d’un podium.

Les commissaires ont installé de nouveaux vibreurs dans le premier virage afin que les voitures qui s’aventurent dans le gazon doivent effectuer un long détour avant de retourner en piste.

« Personnellement, je n’aime pas ça. Ils auraient aussi bien pu mettre un mur », a confié Vettel.

Pour sa part, le Montréalais Lance Stroll s’élancera de la 12e position sur la grille de départ, à la droite de son coéquipier chez Williams Felipe Massa.

Le Grand Prix du Mexique est la 18e étape du calendrier 2017 de F1, qui compte 20 escales au total.