Halep défend son titre de numéro 1 à Singapour

La roumaine Simona Halep
Photo: Roslan Rahman Agence France-Presse La roumaine Simona Halep

Singapour — La Roumaine Simona Halep, numéro 1 mondiale depuis le 9 octobre, a embrassé son nouveau statut par une convaincante victoire sur la Française Caroline Garcia au Masters dames, lundi à Singapour où six des sept autres protagonistes peuvent encore lui ravir cette place.

Halep, qui défend sa place de no 1 mondiale face à une foule de prétendantes, n’a pas laissé beaucoup de marge de manoeuvre à Garcia, no 9 mondiale et dernière qualifiée, qu’elle a battue en deux sets 6-4, 6-2.

Garcia n’a donc pas pu rééditer son exploit de la finale du tournoi de Pékin début octobre, où elle avait battu Halep, qui n’était alors pas encore officiellement no 1 mondiale, en trois sets.

Moins percutante que d’habitude au service (aucun as), elle l’a perdu quatre fois dans cette partie où elle n’a réussi à ravir qu’une fois celui d’Halep.

« Je suis heureuse, super contente d’avoir gagné ce premier match dans le premier tournoi que je dispute en qualité de no 1 mondiale », s’est réjouie pour sa part Halep. « Mais cela n’est pas la chose la plus importante pour moi en ce moment. Le plus important est de gagner les matchs que je joue ici. »

« Ça ne s’est pas passé comme je le souhaitais, mais ça n’est pas encore fini », a déclaré Garcia.

Dans le second match du jour, Caroline Wozniacki, la plus chevronnée des quatre joueuses de ce groupe rouge, a détruit l’Ukrainienne Elina Svitolina, qui avait remporté leurs trois précédentes confrontations, dont deux cette année en finale des tournois de Dubaï et Toronto, 6-2, 6-0 en moins d’une heure. Le score a été accroché jusqu’à 2-2, avant que Wozniacki n’aligne dix jeux de suite.

« J’ai vraiment très bien joué, j’ai bien servi, et je suis toujours restée agressive », s’est satisfait la Danoise après sa démonstration dans ce match où elle n’a commis que 5 fautes directes et converti toutes ses balles de break (5 sur 5).

Svitolina voulait, elle, rapidement oublier ce cauchemar. « Je vais tâcher d’oublier cette journée et essayer de disputer mon prochain match comme si rien ne s’était passé », a déclaré l’Ukrainienne, dépitée.