Un monument pour les victimes de Munich en 1972

Photo: Christof Stache

Berlin — Les présidents allemands et israéliens ont inauguré mercredi un monument à la mémoire des 11 athlètes et entraîneurs israéliens et un policier ouest-allemand assassinés il y a 45 ans par un groupe de militants palestiniens pendant les Jeux olympiques de Munich. Le 5 septembre 1972, huit membres du groupe palestinien Septembre noir ont franchi la clôture non gardée du Village olympique, se sont introduits dans l’immeuble abritant les athlètes israéliens et les ont pris en otage. Cinq athlètes, six entraîneurs et un policier ouest-allemand ont été assassinés au cours d’une tentative de sauvetage bâclée. Les preneurs d’otages réclamaient la libération de prisonniers détenus en Israël et de deux militants d’extrême gauche, retenus dans des prisons ouest-allemandes.