Hamilton obtient la pole au Grand Prix du Canada, Stroll partira 17e

Le pilote Lewis Hamilton salue la foule après avoir obtenu la position de tête samedi.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Le pilote Lewis Hamilton salue la foule après avoir obtenu la position de tête samedi.

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a décroché la position de tête à l’issue de la séance de qualifications du Grand Prix de Formule 1 du Canada, samedi.

 

Hamilton a signé un chrono d’une minute et 11,459 secondes, lui octroyant du même coup la pole position pour la troisième fois consécutive sur le circuit Gilles-Villeneuve, où il a triomphé en 2015 et 2016.

 

Il s’agissait également de sa 65e position de tête en carrière en F1, lui permettant de rejoindre le Brésilien Ayrton Senna au deuxième rang de l’histoire, derrière Michael Schumacher (68).
 

Hamilton convoitera dimanche une troisième victoire cette saison, après celles acquises aux Grands Prix de Chine et d’Espagne.

 

Le pilote Ferrari Sebastian Vettel s’élancera à ses côtés sur la première ligne de la grille de départ, après lui avoir concédé 0,330 seconde. Le coéquipier de Hamilton, Valtteri Bottas, partira troisième, aux côtés de l’autre pilote de la’Scuderia’, Kimi Raikkonen.

 

Vettel, quadruple champion du monde, domine présentement le classement des pilotes avec une récolte de 129 points, soit 25 de plus que Hamilton. Bottas est troisième avec 75 points, et Raikkonen suit au quatrième rang à 67.

 

Les pilotes Red Bull Max Verstappen et Daniel Ricciardo ont pris les sixième et septième places, respectivement à 0,944 et 1,098 seconde de Hamilton.

 

Le top-10 a été complété dans l’ordre par Felipe Massa (Williams), Sergio Perez (Force India), Esteban Ocon (Force India) et Nico Hulkenberg (Renault).

 

Fernando Alonso, qui connaît une saison cauchemardesque chez McLaren, a souffert d’une perte de puissance du moteur Honda en Q2 et n’a pu tenter de se faufiler dans le top-10. Il partira 12e.

Dure journeé pour Lance Stroll

De son côté, Lance Stroll n’a pu franchir Q1 et en conséquence il s’élancera de la 17e place sur la grille de départ.

Pour sa première course devant les siens, le jeune pilote de l’écurie Williams ne cachait pas qu’il aurait souhaité faire beaucoup mieux.

« Ce n’est pas ma meilleure journée, a-t-il reconnu après avoir signé son meilleur tour en une minute 14,209 secondes. Je ne suis pas content de cette 17e place, c’est comme ça dans le sport. Tu es content d’être en avant et moins heureux lorsque tu es derrière, a-t-il reconnu. Demain, c’est une autre journée… »

Stroll, qui fait le difficile apprentissage de la F1, était pourtant confiant au début de la journée. Vendredi, il avait expliqué avoir fait le choix de préserver ses deux trains de gommes ultra-tendres, jugées plus performantes sur le circuit Gilles-Villeneuve, pour le lendemain.

Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le pilote Lance Stroll lors de la troisième séance d'essais, samedi

« Je ne sais pas ce qui est arrivé. Je suis parti très tôt dans la séance, j’ai gardé le même set de pneus tout le long. J’aurais peut-être dû m’arrêter, il faudra voir ça avec l’équipe. Ce n’est pas l’idéal. Il faut maintenant se concentrer sur la course de demain. »

La recrue de 18 ans a pris part au dernier segment des qualifications (Q3), qui regroupe les 10 pilotes les plus rapides, une seule fois cette saison, soit au Grand Prix de Chine début avril. Il s’était alors élancé de la 10e place sur la grille mais, en course, il avait été incapable de compléter le premier tour après avoir été heurté à l’arrière par la Force India de Sergio Perez.

Les Williams ont encore une fois affiché les meilleures vitesses de pointe en ligne droite, mais elles sont moins à l’aise dans les virages. Stroll ne croit pas qu’un peu plus d’appui à la voiture aiderait sa cause.

« Notre voiture, c’est comme ça, on est vite en ligne droite et moins dans les virages. »

Son coéquipier Felipe Massa, 7e, s’est beaucoup mieux tiré d’affaire, s’assurant d’être le plus rapide derrière le trio d’équipes de tête composé de Mercedes, Ferrari et Red Bull.

« Je suis très satisfait de ma performance, c’est la meilleure position que je pouvais espérer, a confié le vétéran Brésilien. Pour la course [dimanche], je souhaite avoir le même rythme et que tout fonctionnera pour le mieux. »

 

La séance de qualifications s’est déroulée sous un ciel ensoleillé, sans la moindre brise, et le thermomètre indiquait 22,3 degrés Celsius. Pour cette raison, la totalité des pilotes ont préféré les gommes ultra tendres, réputées plus adhérentes et plus performantes sur le circuit Gilles-Villeneuve.