Milos Raonic sera de la partie contre la Grande-Bretagne

Milos Raonic a confirmé qu’il souhaite être de la partie le mois prochain pour l’affrontement de première ronde du groupe mondial contre la Grande-Bretagne.
Photo: Dita Alangkrara Associated Press Milos Raonic a confirmé qu’il souhaite être de la partie le mois prochain pour l’affrontement de première ronde du groupe mondial contre la Grande-Bretagne.

Ottawa — Les succès de Milos Raonic aux Internationaux d’Australie pourraient avoir une incidence sur sa participation au prochain rendez-vous de l’équipe canadienne de Coupe Davis.

Raonic a confirmé qu’il souhaite être de la partie le mois prochain pour l’affrontement de première ronde du groupe mondial contre la Grande-Bretagne. Mais le capitaine de l’équipe canadienne a préféré se montrer prudent au moment d’annoncer son équipe.

« Pour être clair, disons que Milos a manifesté l’intérêt de venir et il est nommé au sein de notre équipe, mais sa présence n’est pas encore confirmée à 100 %, a prévenu Martin Laurendeau lors d’une conférence téléphonique depuis Hawaï où il assiste à un tournoi challenger. Évidemment, il faut voir comment le reste du tournoi en Australie va se dérouler pour lui. Il a certes manifesté beaucoup d’intérêt. Mais c’est encore trop tôt pour confirmer. »

Outre Raonic, 3e joueur mondial, Vasek Pospisil, le vétéran Daniel Nestor et le nouveau venu Denis Shapovalov ont également été nommés au sein de l’équipe canadienne pour cet affrontement qui aura lieu du 3 au 5 février et qui sera disputé en salle au TD Place d’Ottawa.

Le capitaine de la formation britannique, Leon Smith, a pour sa part choisi dans un premier temps de ne pas retenir les services d’Andy Murray, no 2 mondial, soulignant que ce dernier avait besoin de repos après son élimination-surprise en Australie. Il n’a toutefois pas exclu de l’intégrer ultérieurement si Murray changeait d’avis.

Pour l’instant, les Britanniques feront confiance à Kyle Edmund, no 46, et à Daniel Evans, no 51, ainsi qu’aux spécialistes du double Jamie Murray et Dominic Inglot.

Comme c’est souvent le cas en Coupe Davis, le double est souvent déterminant et Laurendeau convient que ce sera encore le cas.

« Ça va être un match très serré, palpitant, a-t-il dit. Jamie Murray est l’un des meilleurs joueurs de la planète en double et Dominic Inglot est un grand gaillard qui est très puissant au service. Mais un vétéran comme Daniel Nestor et un excellent joueur de double comme Vasek Pospisil ont démontré qu’ils sont capables de gagner à la maison et de jouer du gros tennis en double à la Coupe Davis. »

C’est la première fois que le Canada fera face à la Grande-Bretagne en Coupe Davis depuis 1967. La Grande-Bretagne l’avait alors emporté 4-1. Champions en 2015, les Britanniques occupent actuellement le 2e rang du classement de la Coupe Davis.

Le Canada, 12e au classement, évolue au sein du groupe mondial pour une sixième année consécutive. Au cours de cette période, il a obtenu les meilleurs résultats de son histoire en participant au carré d’as en 2013 et aux quarts de finale en 2015.

Le gagnant de cette rencontre accédera aux quarts de finale, en avril, tandis que le perdant devra disputer une rencontre de barrage, en septembre, pour conserver sa place au groupe mondial pour la saison 2018.

À voir en vidéo