Pospisil atteint la ronde des 16

Vasek Pospisil a travaillé d’arrache-pied, mais il est parvenu à vaincre le Britannique James Ward 6-4, 3-6, 2-6, 6-3 et 8-6 au troisième tour du tournoi de Wimbledon, samedi.
 

Pospisil, de Vancouver, a donc atteint la ronde des 16 d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Pour y parvenir, il a dû claquer 19 as et effectuer 57 coups gagnants contre le favori local.

Le Canadien, qui a décroché le titre du double à Wimbledon en compagnie de l’Américain Jack Sock l’an dernier, croisera maintenant le fer avec le Serbe Viktor Troicki.

Le 54e joueur mondial est le seul Canadien toujours en lice en simple du côté masculin, puisque l’Ontarien Milos Raonic a plié l’échine devant l’Australien Nick Kyrgios au troisième tour vendredi.

Un peu plus tôt samedi, le Canadien Daniel Nestor a rejoint Pospisil au troisième tour en double. Nestor et son coéquipier Laender Paes ont défait le Russe Teymuraz Gabashvili et le Taïwanais Yen-Hsun Lu 5-7, 7-6 (3), 7-6 (4) et 7-5.

Dans le volet junior féminin, la Montréalaise Charlotte Robillard-Millette, septième tête de série, a remporté son duel de premier tour en trois manches, 6-3, 4-6, 9-7 contre l’Australienne Naiktha Bains. Au deuxième tour, elle affrontera la Russe Sofya Zhuk.

Un huitième titre pour Federer ?

Après un bref relâchement, Roger Federer a rapidement retrouvé son rythme et poursuivi sa route à Wimbledon.

Il a concédé une manche pour la première fois cette semaine mais n’a jamais paru inquiété contre Sam Groth, disposant du puissant cogneur australien 6-4, 6-4, 6-7 (5), 6-2 au troisième tour samedi.

Le Suisse n’a pas été confronté à la moindre balle de bris sur le court central, mais il a échoué dans sa tentative de briser Groth au troisième set, commettant une double-faute qui a permis à l’Australien de prendre les devants 4-3 au bris d’égalité.

Federer tente d’établir un record en obtenant un huitième titre à Wimbledon. Il n’a pas perdu contre un tennisman australien depuis son premier tournoi majeur — les Internationaux de France en 1999 — où il avait plié l’échine devant Pat Rafter.

Brown s’incline

Un peu plus tôt, le premier match de Dustin Brown après sa victoire surprise contre Rafael Nadal s’est conclu sur une défaite.

Après avoir défait le double champion de Wimbledon, le tennisman allemand s’est bien battu avant de plier l’échine 6-4, 7-6 (3), 4-6, 6-3 devant le Serbe Viktor Troicki samedi au troisième tour.

Brown a de nouveau exploité son enchaînement service-volée sur le court no 3 contre la 22e tête de série, mais ça n’a pas aussi bien fonctionné que contre Nadal jeudi.

Brown, dont le père est jamaïcain et la mère allemande, a atteint le troisième tour au All England Club pour la deuxième fois de sa carrière — mais il n’a jamais pu le franchir. Il avait aussi atteint ce stade-ci de la compétition en 2013.

Le marathonien au repos

Sur le court no 1, le marathonien de Wimbledon reprendra là où il a laissé. John Isner, qui a participé au plus long match de tennis de l’histoire en 2010, s’est incliné 12-10 au cinquième set devant Marin Čilić. Le Croate a donc pris la mesure d’Isner 7-6 (4), 6-7 (6), 6-4, 6-7 (4), 12-10 dans un duel qui a repris samedi alors que le score est à 10-10 au cinquième set. Isner avait battu Nicolas Mahut 70-68 au cinquième set dans un match historique survenu il y a cinq ans.

Ivo Karlovic a exploité son puissant service pour éliminer Jo-Wilfried Tsonga, en dépit du fait qu’il n’ait pas enregistré le moindre bris contre le Français.

Karlovic, 23e tête de série, a triomphé 7-6 (3), 4-6, 7-6 (2), 7-6 (9) pour atteindre le quatrième tour pour la troisième fois de sa carrière.

Le tennisman de 36 ans est le plus vieux à atteindre ce stade du tournoi depuis son compatriote croate Niki Pilic en 1976. Il est également le joueur le plus expérimenté à accéder à la ronde des 16 d’un tournoi majeur depuis Jimmy Connors aux Internationaux des États-Unis en 1991.

Murray écarte Seppi

L’Écossais Andy Murray, no 3 mondial, a dû batailler en quatre sets (6-2, 6-2, 1-6, 6-1) et contre des pépins physiques pour écarter l’Italien Andreas Seppi, 27e, et accéder samedi aux huitièmes de finale de Wimbledon.
Le lauréat de l’édition 2013 a souffert au niveau de l’épaule droite qui l’a gêné dans la troisième manche et a même nécessité l’intervention d’un thérapeute.
Il affrontera au prochain tour Ivo Karlovic, qu’il a battu lors de chacune de leurs cinq précédentes confrontations.
Avant de finir fort ses 2 heures 7 minutes de combat, le chouchou du public et son dernier représentant après l’élimination de James Ward a pourtant connu un gros passage à vide que n’expliquent pas complètement ses soucis physiques.
« Je me suis battu un petit peu dans le 3e set mais ce que j’ai montré à la fin est conforme à ce que je veux faire, a-t-il estimé ensuite. Le prochain match sera très différent car Ivo montera beaucoup au filet. Si je veux m’en sortir, il faudra que mon retour soit présent ».
Murray, dopé par sa confiance actuelle, remporte sa 8e victoire d’affilée depuis sa défaite en demi-finale à Roland-Garros contre Novak Djokovic suivie de son quatrième titre au tournoi de Queen’s.
Agence France-Presse