Québec et Ottawa financent la station du REM à l’aéroport de Montréal

Pouvoir lier l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville par un système de métro figure parmi les principaux arguments de vente du REM depuis le début du projet.
Photo: Renaud Philippe Le Devoir Pouvoir lier l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville par un système de métro figure parmi les principaux arguments de vente du REM depuis le début du projet.

Après des mois de tergiversations, Québec, Ottawa et la Banque de l’infrastructure du Canada s’entendent sur un partage conjoint des coûts de construction de la station du Réseau express métropolitain (REM) à l’aéroport Montréal-Trudeau.

Pouvoir lier l’aéroport Montréal-Trudeau au centre-ville par un système de métro figure parmi les principaux arguments de vente du REM depuis le début du projet. Dès les premières tractations, la Caisse de dépôt et placement du Québec, principal investisseur du projet, avait convaincu Aéroports de Montréal de payer entièrement la gare de l’aéroport.

Mais, lorsque la pandémie frappe, les revenus de l’aéroport s’écrasent. L’accord ne peut plus tenir. L’organisation se voit contrainte de demander de l’aide auprès des gouvernements.

Les deux paliers de gouvernement se renvoient dans les mois qui suivent la responsabilité de la facture, Québec prétextant que l’aéroport relève d’une compétence fédérale.

Ces derniers jours, les parties se sont finalement entendues pour se séparer les coûts. La Banque de l’infrastructure du Canada contribuera pour la majeure partie, a appris Le Devoir.

Les détails du montage financier qui devrait atteindre 600 millions de dollars seront dévoilés demain matin, lors d’une conférence de presse virtuelle. Le coût total du REM est estimé à 6,5 milliards de dollars.

Trois représentants fédéraux, deux ministres québécois, la mairesse de Montréal, de même que les dirigeants de la Banque de l’infrastructure du Canada et d’Aéroports de Montréal participeront à l’événement.

Il s’agit d’ailleurs de la troisième annonce conjointe entre Québec et Ottawa en un mois.

À voir en vidéo