Deux morts dans un carambolage monstre sur l’autoroute 15 Sud

Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Un autobus scolaire a été impliqué dans l’accident, mais aucune des personnes à bord n’a subi de blessures.

Deux personnes sont mortes et des dizaines de personnes ont été blessées dans un carambolage de près de 200 véhicules mercredi en mi-journée sur l’autoroute 15 Sud, à La Prairie.

Des images diffusées par plusieurs médias ont montré des dizaines de véhicules, dont des poids lourds, emboutis ou sortis de la route. Un porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Stéphane Tremblay, a précisé au Devoir que la scène de collision s’est étendue sur environ 1 km.

Un blizzard aurait causé une visibilité nulle, a expliqué en point de presse la ministre de la Sécurité publique suppléante, Andrée Laforest.

   

D’après les autorités, les deux victimes sont mortes après être restées coincées dans l’habitacle de leur véhicule au moment des événements. Le véhicule était difficile d’accès en raison de la présence d’un camion-citerne également accidenté à proximité. Un déversement de diesel s’est d’ailleurs produit.

Un autobus scolaire a été impliqué dans l’accident, mais aucune des personnes à bord n’a subi de blessures.

Une quinzaine d’ambulances ont transporté les blessés vers des centres hospitaliers pour des blessures légères à graves, d’après la SQ.

Trois hôpitaux ont décrété un « code orange », qui désigne une « réception massive de blessés ». Il s’agit de l’hôpital Charles-Lemoyne, à Longueuil, du centre hospitalier Anna-Laberge, à Châteauguay et de l’hôpital du Haut-Richelieu, à Saint-Jean-sur-Richelieu.
 

Votre navigateur ne supporte pas le type d’image. Veuillez le mettre à jour.  

Les pensées de François Legault

Une porte-parole de l’hôpital Charles-Lemoyne, Valérie Bélanger, a répondu dans un courriel au Devoir qu’environ une dizaine d’ambulances, certaines transportant plus d’un patient, provenaient des lieux de l’accident. Elle n’a toutefois pas été en mesure de confirmer le nombre de patients ni la gravité de leurs blessures.

Environ 150 personnes, dont des blessés légers, ont été envoyées au centre multifonctionnel Guy-Dupré, confirme le maire de La Prairie, Donat Serres. « On a donné à manger à certains, on les a mis au chaud », explique-t-il en saluant l’aide apportée par les services de secours des municipalités voisines.

Photo: Thierry Laforce Collaboration spéciale

Sur Twitter, le premier ministre du Québec, François Legault, a envoyé ses pensées aux personnes touchées par l’accident. Il a également assuré que la ministre Laforest et son homologue aux Transports, François Bonnardel, « suivent la situation de près ».

Les deux ministres ont d’ailleurs tenu un point de presse vers 16 h, à Québec, en compagnie de la ministre de la Santé, Danielle McCann.

« Il y a 65 000 véhicules qui circulent sur la 15, direction sud, chaque jour. On a eu à peu près 54 accidents dans les cinq dernières années, mais les statistiques du ministère montrent que ce n’est pas un secteur problématique comme tel. Les gens conduisaient, forts vents, blizzard, et tout d’un coup, on ne voit plus rien », a expliqué M. Bonnardel.

Une enquête est en cours, menée par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ, dans le but d’établir l’identité des deux victimes et les causes et les circonstances de la tragédie.

L'autoroute 15 a été rouverte à la circulation vers 1h15, jeudi.
 

Avec La Presse canadienne