Moderna : premières données encourageantes pour la dose de rappel contre Omicron

Les données préliminaires de la pharmaceutique n’ont toutefois pas encore été révisées par la communauté scientifique.
Photo: Rogelio V. Solis (Archives) AP Les données préliminaires de la pharmaceutique n’ont toutefois pas encore été révisées par la communauté scientifique.

La firme pharmaceutique Moderna a annoncé lundi qu’une dose de rappel de son vaccin contre la COVID-19 semble offrir une bonne protection contre le contagieux variant Omicron.

Moderna a indiqué que des tests en laboratoire ont montré qu’une demi-dose de rappel multipliait par 37 le nombre d’anticorps capables de combattre le variant Omicron.

Une pleine dose de rappel offrait une protection encore plus robuste, avec 83 fois plus d’anticorps, mais elle provoquait aussi davantage des effets secondaires habituels.

La demi-dose de rappel devrait être offerte dans la majorité des cas, mais la pleine dose est recommandée pour les gens dont le système immunitaire est affaibli.

 

Moderna a dévoilé ces données préliminaires par voie de communiqué, mais elles n’ont pas encore été révisées par la communauté scientifique. Des tests réalisés récemment par les Instituts nationaux de la santé des États-Unis en sont toutefois venus à des conclusions similaires.

Les tests de Pfizer avaient également démontré qu’une dose de rappel de son vaccin contre la COVID-19 engendrait un bond comparable des anticorps contre le variant Omicron. Les vaccins de Pfizer et de Moderna, qui utilisent la technologie à ARN messager, sont utilisés par plusieurs pays de la planète pour combattre la pandémie.

Mises ensemble, les preuves scientifiques disponibles appuient le discours des responsables qui demandent à la population d’obtenir une dose de rappel dès que possible.

Les niveaux d’anticorps prédisent l’efficacité d’un vaccin à prévenir une infection par le coronavirus, mais ils ne constituent qu’une facette de la réponse immunitaire. D’autres études montrent que les vaccins devraient fournir une bonne protection face à la maladie sévère en cas d’infection.

Moderna et Pfizer développent toutes deux des vaccins qui ciblent spécifiquement le variant Omicron, si on devait un jour en avoir besoin.

À voir en vidéo