Éclosions dans deux résidences pour aînés de Chaudière-Appalaches

La propagation de la COVID-19 prend de l’ampleur dans la MRC des Appalaches, où se trouve la ville de Thetford Mines. Le nombre de cas y a augmenté de 40 % la semaine dernière par rapport à la précédente, signale la Santé publique. Deux résidences privées pour aînés (RPA) sont frappées par des éclosions.

À la Villa Pie XI, une résidence privée pour aînés (RPA) située à Thetford Mines, 17 personnes sont atteintes de la COVID-19, soit le quart des résidents. Neuf cas ont aussi été détectés au Manoir Frontenac, une RPA de la même ville.

« De plus en plus, les personnes de 70 ans et plus qui ont reçu deux doses de vaccin attrapent la COVID, souligne la directrice régionale de santé publique de Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, en entrevue au Devoir. Elles sont plus susceptibles d’être hospitalisées et de décéder. »

Dans la région de Thetford Mines, 15 nouvelles hospitalisations ont été dénombrées la semaine dernière, indique la médecin. « Onze personnes étaient non vaccinées, indique la Dre Romero. Les quatre personnes adéquatement vaccinées étaient âgées de 65 ans et plus. »

La directrice régionale de santé publique rappelle que les citoyens, les aînés en particulier, doivent continuer de suivre les mesures sanitaires. Depuis lundi, le port du masque d’intervention est obligatoire pour tous les résidents des RPA dans plusieurs régions du Québec (dont ceux des MRC des Appalaches, de Beauce-Sartigan, de Robert-Cliche et des Etchemins) lorsqu’ils utilisent l’ascenseur, se trouvent dans un espace commun ou se déplacent dans les corridors.

Faudrait-il administrer une troisième dose de vaccin aux aînés ? « Je crois qu’on devra aller avec une dose de rappel chez les 70 ans et plus », répond la Dre Romero, précisant que le Comité sur l’immunisation du Québec, qui relève de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), évaluera la question.

Faible taux de vaccination

Il n’y a pas que la hausse des cas chez les aînés qui préoccupe la directrice régionale de santé publique. Le statut vaccinal des jeunes aussi.

Dans plusieurs régions de Chaudière-Appalaches, la proportion des 25 à 29 ans ayant reçu deux doses de vaccin demeure trop bas, juge la Dre Romero. Le taux de vaccination dans cette catégorie d’âge s’élève à 46 % dans la MRC des Etchemins, 50 % dans la MRC Robert-Cliche, 53 % dans la MRC de Beauce et 56 % dans la MRC des Appalaches. « Dans notre région, la moyenne pour les 25 à 29 ans est de 64 %, précise-t-elle. Dans la province, elle est de 68 %. »

La Dre Romero explique en partie cette faible couverture vaccinale par la désinformation véhiculée dans les médias sociaux au sujet de la vaccination ainsi que les théories du complot. Elle pense qu’il faudra « des mois ou des années » pour contrecarrer ces fausses croyances dans la population.

D’ici là, la Santé publique multiplie les cliniques vaccinales, notamment en entreprise, afin d’offrir une première dose de vaccin aux citoyens. « Le VacciBus continue de se promener dans la région, dit la Dre Romero. Dans la dernière semaine, plus de 1000 personnes ont reçu une première dose. »

En milieu scolaire, le taux de vaccination des élèves s’avère toutefois « très bon » et « très semblable au niveau national », se réjouit la Dre Romero. Les écoles primaires n’échappent toutefois pas au virus. Actuellement, 55 % des éclosions se trouvent en milieu scolaire, selon la Santé publique régionale.

Dès mardi, le port du masque de procédure sera d’ailleurs obligatoire en tout temps dans les salles de classe des établissements d’enseignement primaire et secondaire de la MRC de Robert-Cliche, dans la région de Chaudière-Appalaches. Cette mesure avait déjà été mise en vigueur dans les MRC des Appalaches, de Beauce-Sartigan et des Etchemins à la suite de la hausse des cas dans ces secteurs il y a trois semaines.

À voir en vidéo