Des soins aux aînés désorganisés lors de la première vague

Au Québec, un grand nombre des décès de la COVID-19 sont survenus lors de la première vague, en 2020, particulièrement chez les aînés hébergés dans des établissements spécialisés. Sur la photo, le CHSLD Herron, à Dorval.
Photo: Marie-France Coallier Archives Le Devoir Au Québec, un grand nombre des décès de la COVID-19 sont survenus lors de la première vague, en 2020, particulièrement chez les aînés hébergés dans des établissements spécialisés. Sur la photo, le CHSLD Herron, à Dorval.

Une commissaire qui jette un premier regard sur les lacunes des soins et services aux aînés hébergés qui ont contribué au triste bilan de la première vague de la pandémie de COVID-19 au Québec conclut à de la désorganisation et à un accès très limité à de l’information complète.

En date du 1er septembre, la COVID-19 avait causé la mort de 11 288 personnes au Québec. Un grand nombre de ces décès sont survenus lors de la première vague, en 2020, particulièrement chez les aînés hébergés dans des établissements spécialisés.

Dans son rapport préliminaire publié jeudi, la Commissaire à la santé et au bien-être (CSBE), Joanne Castonguay, ajoute que l’évaluation de la qualité des soins et services reçus par les personnes âgées a été faite à la pièce et non à partir d’une stratégie commune et globale.

À cet effet, Mme Castonguay explique que sans vue d’ensemble, il devient difficile non seulement de faire ressortir les meilleures pratiques et les points à améliorer, mais aussi de rendre les prestataires de soins responsables de leurs actions.

Pour illustrer la désorganisation des soins et des services, la commissaire déplore que les patients aient eu à transiger avec de multiples intervenants, qui avaient chacun leurs façons de faire, leurs directives et leurs objectifs.

Joanne Castonguay signale que des solutions, comme la création d’une offre de soins intégrés pour chaque patient, existent et ont été maintes fois réitérées par des experts, des comités et des chercheurs. Il importe maintenant de les mettre en pratique à grande échelle pour faire face au vieillissement de la population et ses impacts.

C’est en août 2020 que le gouvernement du Québec a confié à la Commissaire le mandat d’évaluer la performance du système de santé et de services sociaux auprès des aînés dans le contexte de la pandémie de COVID-19. La Commissaire se penche également sur le rôle de la santé publique.

Le rapport final de la CSBE est attendu pour décembre prochain.

À voir en vidéo