Concours pour inciter les adeptes de jeux vidéo à se faire vacciner

La Direction régionale de Santé publique de Montréal n’a pas caché son désir de générer un engouement auprès des jeunes, d’où l’idée de s’associer à la Guilde du jeu vidéo du Québec.
Photo: Graham Hughes Archives La Presse canadienne La Direction régionale de Santé publique de Montréal n’a pas caché son désir de générer un engouement auprès des jeunes, d’où l’idée de s’associer à la Guilde du jeu vidéo du Québec.

Après avoir attiré les cyclistes au parc Jean-Drapeau et les amateurs de sensations fortes à La Ronde, la Direction régionale de Santé publique de Montréal (DRSP) courtise maintenant les adeptes des jeux vidéo.

La DRSP et la Guilde du jeu vidéo du Québec unissent leurs forces afin de favoriser la vaccination des jeunes de la région de Montréal. Un concours a donc été lancé mardi pour viser le groupe des 12-25 ans.

Ainsi, tous ceux et celles qui auront été vaccinés entre le 25 mai et le 1er octobre et qui partageront des photos affichant le mot-clic #gamervacciné_e sur les réseaux sociaux seront admissibles.

Plusieurs lots en argent seront tirés, pour une valeur totale de 25 000 $. La DRSP espère rejoindre les jeunes, une catégorie qui tire un peu de l’arrière comparativement au taux de vaccination souhaité de 75 %.

À Montréal, 70,3 % des 12-17 ans ont reçu leur première dose et 57 % d’entre eux ont reçu leur deuxième dose.

Dans la catégorie des 18-29 ans, les chiffres sont plus encourageants pour ce qui est de la première injection (84,9 %), mais on est tout de même en dessous du seuil espéré avec 70 % des jeunes de cette catégorie ayant reçu leur deuxième injection.

Jusqu’ici la DRSP n’a ménagé aucun effort pour rejoindre différents segments de la population, comme l’a souligné le Dr Paul Leguerrier, coresponsable médical de la campagne à l’agence montréalaise. Il a cité en exemple les différentes cliniques temporaires qui se sont installées dans des parcs ou dans des lieux et événements tels que le Piknik Électronic ou encore La Ronde.

Susciter un engouement

En conférence de presse mardi matin, la Santé publique n’a pas caché son désir de générer un engouement auprès des jeunes, d’où l’idée de s’associer à la Guilde. Cette dernière estime que 50 % de la population générale s’adonne à des jeux électroniques.

Elle compte notamment mousser la popularité du concours sur les plateformes Twitch, Tik Tok et Instagram et « activer la communauté » à prendre part à l’effort vaccinal.

Les joueurs sont également invités à se faire vacciner les 11 et 12 septembre prochain au Palais des congrès. Des membres de l’industrie, des entreprises, mais également des personnalités influentes du secteur des jeux seront sur place. Des cadeaux seront aussi offerts aux personnes qui attendent en file.

La clinique mobile accueillera les gens avec ou sans rendez-vous de 8 h à 20 h.

La Guilde n’a pas été en mesure de confirmer le nom des populaires joueurs qui prendront part à cette fin de semaine de campagne de vaccins, mais des démarches sont en cours, nous a-t-on indiqués.

Elle peut cependant confirmer que des amateurs de costumade, activité qui consiste à revêtir l’apparence d’un personnage de manga ou de jeu vidéo, seront présents pour accueillir les gens et animer la foule.

« On est fier, en tant qu’industrie, que la Santé publique ait pensé à nous », a lancé le président de la Guilde, Dominique Lebel, devant une foule de journalistes.

M. Lebel s’est dit convaincu qu’une telle initiative peut fonctionner auprès du public cible. Après tout, « les concours ont fait leurs preuves », a-t-il répondu à une journaliste qui demandait si c’était vraiment la bonne façon d’inciter les jeunes à se faire inoculer.

Par ailleurs, malgré le concours de vaccination du gouvernement provincial, le président de la Guilde a soutenu que son offensive n’en est pas moins pertinente, puisqu’elle est « plus ciblée pour les jeunes de Montréal » a-t-il précisé.

Le tirage des bourses de 5000 $ en argent, pour une valeur totale 25 000 $, aura lieu à la mi-octobre.

Taux de vaccination dans les écoles de Montréal

Secondaire

 

Première dose : 78,5 %

 

Deuxième dose : 64,5 %

 

Cégep

 

Première dose : 86, 2 %

 

Deuxième dose : 84,3 %

 

Université

 

Première dose : 87,8 %

 

Deuxième dose : 86,7 %


Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse canadienne pour les nouvelles.

 

À voir en vidéo