La Santé publique envoie des renforts au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda
Photo: Jacques Boissinot Archives La Presse canadienne Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda

La très forte transmission de la COVID-19 au Saguenay–Lac-Saint-Jean force le gouvernement à déployer de nouvelles ressources dans la région.

Les tests qui permettent de dépister les gens en moins de quinze minutes seront déployés en priorité dans la région à compter du 15 décembre, a annoncé le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, lors d’une conférence de presse à Saguenay vendredi aux côtés de la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Deux médecins spécialisés en santé publique seront aussi envoyés sur place pour prêter main-forte au directeur régional, le Dr Donald Aubin, qui est aussi responsable par intérim de la région de la Côte-Nord.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean est la région où l’augmentation des cas est la plus marquée à l’échelle de tout le Canada. Vendredi, la Santé publique y a recensé 146 cas supplémentaires, ainsi que cinq décès de plus. Au total, près de 5000 personnes ont contracté le virus dans les environs.

« Il faut quasiment considérer tout le monde comme contagieux », a déclaré le Dr Arruda. « La situation est très fragile encore, mais il y a de l’espoir. »

Dans la région, on recense environ un cas de COVID-19 à tous les 250 ou 280 citoyens, a souligné la ministre Laforest. « Peu importe où on va, on risque d’en rencontrer [des gens infectés]. »

D’autres détails suivront.