L’Ontario maintient une croissance relativement faible du nombre de cas de COVID-19

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford
Photo: Frank Gunn La Presse canadienne Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a ouvert la porte, mercredi, à des changements systémiques dans les centres de soins de longue durée en Ontario, alors qu’une partie importante des décès dus à la COVID-19 dans cette province ont été recensés dans ces établissements.

« Il y a des fissures », a déclaré M. Ford après avoir annoncé des mesures additionnelles de dépistage et de contrôle des infections. « Nous devons rehausser les normes (…) C’est un signal d’alarme pour le monde entier, pas seulement pour l’Ontario. »

Entre-temps, son gouvernement a publié un décret d’urgence qui interdit au personnel des centres de soins de longue durée de travailler dans plusieurs foyers. La province a reconnu que certaines éclosions dans ces établissements étaient le résultat de personnel qui travaillait dans deux ou trois centres — en y introduisant par inadvertance le virus.

Le décret entre en vigueur dans une semaine, le 22 avril, et il ne sera valide que pour six jours, bien que le gouvernement ait prévenu qu’il serait probablement prolongé, comme ses autres décrets d’urgence.

La ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, a déclaré qu’il s’agissait d’une solution provisoire et que l’Ontario collaborera avec le gouvernement fédéral concernant les salaires de ces travailleurs qui ne pourront plus travailler dans plus d’un foyer. « Il s’agit d’une mesure temporaire permettant de réduire la propagation de la COVID-19 », a-t-elle expliqué.

Le gouvernement provincial a également annoncé mercredi qu’il y aura dépistage de résidents, même asymptomatiques, et du personnel dans certains foyers. On promet aussi un appui additionnel aux centres de soins de longue durée avec plus d’expertise en santé publique et en contrôle des infections, une formation supplémentaire au personnel travaillant en période d’épidémie et un redéploiement du personnel des hôpitaux et des soins communautaires et à domicile.

« Nous le devons à nos plus vulnérables, nous le devons à leurs familles et à leurs proches de lutter contre ce terrible virus jusqu’à la fin », a déclaré M. Ford.

Au moins 145 résidents morts

Pendant ce temps, le virus continue de se propager dans les foyers de soins de longue durée, avec 98 établissements signalant des éclosions de COVID-19 qui ont tué au moins 145 résidents.

Au sein de la population, l’Ontario a signalé mercredi 494 nouveaux cas de COVID-19 et 51 décès supplémentaires. Le nombre de cas a augmenté d’un peu plus de 6 % mercredi, poursuivant une tendance à la croissance relativement faible ces derniers jours.

Le bilan en Ontario est maintenant de 8447 cas confirmés, 385 décès et 3902 cas résolus. On compte actuellement 795 personnes hospitalisées, 26 de plus que mardi, mais le nombre de personnes en soins intensifs et sous respirateurs a légèrement diminué.

L’Ontario a effectué mardi un peu plus de 6000 tests — les autorités ont promis d’atteindre 8000 tests par jour à compter de mercredi.