Le service d’obstétrique de l’Hôpital de La Sarre rouvrira le 14 avril

Photo: Getty images

Fermé depuis le 21 février en raison d’un manque d’infirmières en gynécologie, le service d’obstétrique de l’Hôpital de La Sarre, en Abitibi-Ouest, rouvrira finalement ses portes le 14 avril prochain.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en a fait l’annonce par voie de communiqué jeudi.

Après avoir rencontré des élus de la région à bout de patience, la ministre a lancé un appel à l’aide dans l’ensemble des établissements de la province cette semaine afin de trouver des ressources disponibles pour aller prêter main-forte temporairement à La Sarre. La ministre McCann prévoyait toutefois de pouvoir envoyer des ressources dès la semaine prochaine. 

Au total, 10 infirmières se rendront en Abitibi-Témiscamingue d’ici le 14 avril. Six infirmières proviennent du CHU Sainte-Justine, une du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal et trois autres de la clinique Prenato.

Ces dernières « vont rester en fonction de leurs disponibilités », a précisé au Devoir le ministère de la Santé et des Services sociaux, indiquant que leurs « frais de déplacement et d’hébergement seront remboursés ».

« Mon souci était de régler, à court terme, la rupture de service en obstétrique-natalité et de m’assurer que les usagers, et tout particulièrement les femmes enceintes, puissent recevoir les soins et les services qu’ils sont en droit de recevoir », a déclaré Mme McCann.

La fermeture du service d’obstétrique depuis fin février force les femmes enceintes de la ville à faire au moins une heure de route pour aller accoucher à Rouyn-Noranda ou à Amos.

Au début du mois de mars, une femme a même dû accoucher sur une civière à l’urgence de l’Hôpital de La Sarre sans obstétricien ou gynécologue.