L’inactivité physique atteint des niveaux alarmants chez les enfants canadiens

Au Canada, 51% des enfants passent plus de temps de loisir devant un écran que ce que les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures recommandent.
Photo: Tatan Syuflana Associated Press Au Canada, 51% des enfants passent plus de temps de loisir devant un écran que ce que les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures recommandent.

Un rapport publié lundi affirme que l’inactivité physique chez les enfants a atteint dans des dizaines de pays des niveaux alarmants, y compris au Canada, et que ces jeunes ne bougent pas assez pour se développer et grandir en santé.

Le rapport élaboré par le réseau Active Healthy Kids Global Alliance, auquel l’organisme canadien ParticipACTION a pris part, stipule que comparé à 48 autres pays, le Canada se classe en queue de peloton pour les notes mesurant l’activité physique générale, les comportements sédentaires et la Forme physique.

Leigh Vanderloo, spécialiste de l’exercice chez ParticipACTION, affirme que dans bien des pays, les résultats sont alarmants. À son avis, plusieurs phénomènes de la vie moderne expliquent cette situation : de plus longues périodes devant des écrans, par l’urbanisation des communautés et l’automatisation des tâches autrefois effectuées manuellement.

ParticipACTION précise qu’au Canada, par exemple, seulement 35 % des jeunes âgés de 5 à 17 ans atteignent les objectifs quotidiens recommandés de 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée. D’autre part, 51 % d’entre eux passent plus de temps de loisir devant un écran que ce que les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures recommandent.

Les pays où les enfants et les jeunes sont les plus actifs sont la Slovénie et le Japon, qui ont recours à différentes approches pour faire bouger les enfants.

Les chercheurs canadiens appellent à la sensibilisation, à la mobilisation et à la création d’environnements pouvant faire changer la norme et faire de l’activité physique un élément important dans la vie de chaque enfant.

Quelques solutions sont avancées, notamment des campagnes encourageant les enfants à marcher, prendre leur vélo pour se rendre à l’école et mieux expliquer les effets négatifs associés au temps d’écran.