Mise en garde des gynécologues contre une «épidémie de césariennes»

Paris — Le nombre de naissances par césarienne a pratiquement doublé dans le monde en quinze ans, de 12 % à 21 % entre 2000 et 2015, dépassant même 40 % dans 15 pays, conduisant les gynécologues à s’interroger sur cette « épidémie », dans un dossier publié dans le Lancet vendredi. On estime entre 10 et 15 % la proportion de césariennes absolument nécessaires pour des raisons médicales. Mais 60 % des 169 pays passés en revue se situent au-dessus de cette fourchette tandis qu’un quart des pays sont en dessous, mettant en danger la mère et l’enfant, relève l’étude basée sur les chiffres de l’OMS et de l’UNICEF.