Reconnu coupable dans le procès Roundup, Monsanto conteste

San Francisco — Le jury d’un tribunal de San Francisco a condamné vendredi le géant de l’agrochimie américain Monsanto, qui a immédiatement annoncé son intention de faire appel de cette décision, à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup, à l’origine du cancer d’un jardinier américain. Les jurés ont déterminé que Monsanto avait agi avec « malveillance » et que son herbicide Roundup ainsi que sa version professionnelle RangerPro avaient « considérablement » contribué à la maladie du plaignant, Dewayne Johnson. Ce dernier réclamait plus de 400 millions de dollars, estimant que ces produits avaient entraîné son cancer et que Monsanto avait sciemment caché leur dangerosité. Le géant américain a été condamné à 250 millions de dollars de dommages punitifs, assortis de 39,2 millions de dollars d’intérêts compensatoires.