Moins d’hospitalisations

Le Québec a affiché un nombre d’hospitalisations en soins de courte durée parmi les plus faibles au Canada au cours de la dernière année 2011-2012, selon l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Avec 7476 hospitalisations par 100 000 habitants, le Québec a approché la performance de l’Ontario (7038 hospitalisations) et de la Colombie-Britannique (7433 hospitalisations). Ce taux représente une diminution de 30 % en 16 ans, puisque le taux était de 10 696 hospitalisations en 1995-1996. La durée moyenne du séjour en soins de courte durée était de 7,9 jours dans les hôpitaux québécois en 2011-2012, soit 1,5 jour de plus qu’en Ontario et 0,7 jour de plus qu’en Colombie-Britannique. Pour le Québec, il s’agit néanmoins d’une diminution de près de 17 % par rapport à 1995-1996, année où les patients restaient en moyenne 9,5 jours à l’hôpital.


 
2 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 21 juin 2013 08 h 33

    Explication ?

    Peut-on me dire que ce soit dans les provinces les plus populeuses (et aussi les plus urbaines, les plus sophistiquées) que les séjours soient les moins longs? J'aimerais comprendre. Est-ce dû à l'âge moyen, à la nature des maladies, au mode de financement, au degré de compassion, à la qualité, ou à la disponibilté des soins, ou à l'organisation su système?

  • Franklin Bernard - Inscrit 21 juin 2013 09 h 12

    Un résultat prévisible

    Évidemment, si le but de l'exercice est de ne PAS hospitaliser, de ne PAS soigner, on peut espérer une bonne «performance.» On pourra maintenant couler les argents ainsi économisés dans les dédales du gaspillage administratif et médical des hôpitaux.